Municipales 2014 | Val-de-Marne | 17/05/2013
Réagir Par

L’UDI investit trois candidats en Val de Marne

L’UDI investit trois candidats en Val de Marne

Alain Dolium JeanFrancois Harel Gildas LecoqAlors que le PS procède actuellement à des désignations anticipées dans le département, l’UDI vient aussi de rentrer dans l’arène des municipales en investissant trois candidats – trois hommes – à Créteil (Alain Dolium), Fontenay-sous-Bois (Gildas Lecocq) et Villejuif (Jean-François Harel), soit trois des dix villes les plus peuplées du Val de Marne. Objectif : mener une liste commune UDI-UMP – dès que l’UMP aura donné son accord bien sûr ! Revue de détail.

Alain Dolium à Créteil

Alain DoliumA Créteil, première ville du département avec 90 000 habitants, c’est Alain Dolium, ancienne tête de liste Modem aux élections régionales de 2010, et membre fondateur de l’UDI, en charge notamment des questions numériques, qui va tenter de détrôner le député-maire socialiste Laurent Cathala.

«Il ne s’agit pas de dénigrer tout ce qu’a fait Laurent Cathala. Sa politique a porté ses fruits mais donne aujourd’hui des signes d’essoufflement», indique le candidat qui ambitionne d’insuffler un nouvel élan.

Récemment arrivé dans la ville bien que Val –de-marnais de longue date, du côté de Charenton Saint-Maurice, Alain Dolium veut mettre l’accent sur l’emploi, afin que les jeunes qui font leurs études à l’université de Créteil puissent contribuer directement au développement économique de l’Est parisien. Le candidat souhaite également attirer des classes plus favorisées à venir s’installer «pour développer la mixité sociale.»

Pas question toutefois de rentrer dans le détail du programme que l’ex-Modem souhaite élaborer au terme d’une démarche de stratégie participative made in UDI dont il est en charge au niveau national.

Jean-François Harel à Villejuif

Jean-Francois HarelA Villejuif, 55 500 habitants, c’est Jean-François Harel, fondateur du mouvement local Force d’union et d’espoir (FUE),  membre fondateur de l’UDI, président du groupe d’opposition de droite au Conseil municipal de Villejuif et de la Communauté de la Vallée de la Bièvre et candidat aux dernières législatives soutenu par le président de l’Alliance centriste Jean Arthuis, qui part en croisade contre la maire communiste Claudine Cordillot. Il s’agit pour lui de la cinquième campagne des municipales depuis 1995, et de la troisième en tant que tête de liste.

«J’étais déterminé à me présenter et cette investiture me conforte dans cet objectif. Mon souci est de réunir un maximum de compétences pour que nous soyons immédiatement opérationnels après près de quatre-vingt-dix-ans de communisme», explique le futur candidat déjà en pleine campagne. Pour gagner, Jean-Fançois Harel mise sur une liste d’union UDI-UMP et sans étiquette.

Gildas Lecoq à Fontenay sous Bois

Gildas LecoqA Fontenay sous Bois, neuvième ville du Val de Marne avec un peu plus de 53 000 habitants, Gildas Lecoq, directeur de cabinet du maire UDI de Vincennes Laurent Lafon, entend aussi faire basculer au centre-droit la ville communiste tenue par Jean-François Voguet, grâce à une liste de rassemblement UDI-UMP.

Après avoir officiellement reçu le témoin des mains même de l’ancienne tête de liste UMP, Christophe Esclattier, le candidat UDI a déjà été rejoint par d’autres membres de l’UMP. «Des personnes comme Gwladys Szkopinski et Brigitte Martin ont rejoint notre groupe dès à présent pour se mettre à travailler plutôt que d’attendre les investitures», se réjouit Gildas Lecoq.

La méthode pour gagner ? Concerter avant de proposer. Comme à Créteil, la première étape passe par l’écoute des habitants. Pas question de griller les étapes. «J’ai déjà un mandataire financer et nous avons installé des référents de quartier. Dans quelques jours, j’annoncerai le nom du directeur de campagne et de ses adjointes. Je cherche également un local de campagne. Nous mettons d’abord en place la structure, viendra ensuite le temps de l’écoute et du dialogue, puis des propositions

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
6 commentaires pour L’UDI investit trois candidats en Val de Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi