Santé | Accueil Val de Marne (94) Villejuif | 18/06/2013
Réagir Par

Paul Guiraud : conflit social à propos des fermetures estivales

Paul Guiraud : conflit social à propos des fermetures estivales

Hôpital-Paul-GuiraudA l’approche de l’été, les personnels hospitaliers prennent des vacances mais les patients restent. Pour les hôpitaux, les arbitrages financiers ne sont pas toujours évidents. A l’instar des Hôpitaux de Saint-Maurice, le groupe hospitalier Paul Guiraud, qui fait ces jours-ci l’objet d’une étude de l’Igas (Inspection générale des affaires sociales), vit des heures compliquées.

Pour réduire les coûts de remplacement du personnel, quelques unités (19B, 25B, 17B et le Centre de Crise de Choisy le Roi) devront fermer durant six semaines cet été, représentant au total une cinquantaine de lits,  et seront regroupées avec d’autres. « Nous constatons environ un tiers de patients en moins l’été. Certains patients au long cours se voient proposer des séjours de rupture, dans le cadre notamment d’un partenariat avec l’association Treize voyages« , explique le directeur de l’hôpital, Henri Poinsignon.

Une explication qui ne convainc pas tous les soignants concernés.  « Il n’y a pas moins de patients en été, c’est faux » assure Joël Volson, délégué syndical Sud Santé. C’est une période comme les fêtes de fin d’année où la solitude et l’isolement peuvent causer de gros dégâtssurtout dans  les communes fragiles comme celles dont dépendent le centre de crise de Choisy-le-Roi qui fait partie des services concernés par les fermetures », reprend Joël Volson, soignant au sein de ce centre.

« Nous n’avons été prévenus que trois semaines avant et n’avons pas été concertés  à propos de l’impact de ces restrictions sur nos patients« , regrette de son côté le docteur Anne Rauzy, chef de service.

Paul-Guiraud-AGCe lundi 17 juin, 70 soignants se sont réunis en Assemblée générale pour faire le point sur la situation et une délégation a été reçue par la direction dans l’après-midi, mais la réunion n’a pas abouti à un consensus. La mobilisation devrait se poursuivre ce mercredi où les soignants prévoient de s’inviter au Conseil de surveillance, à l’instar de leurs collègues de Saint-Maurice.

Voir les articles précédents concernant l’Hôpital Paul Guiraud

 

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi