Environnement | Orly | 06/11/2013
Réagir Par

Précisions de la préfecture à propos du périmètre d’enquête publique sur la rénovation de l’aéroport d’Orly

Publicité

Futur batiment de jonction Aeroport Orly  5Alors que plusieurs pétitions d'associations de riverains d'Orly comme Alerte nuisances aériennes et Oye349, et courriers d'élus politiques locaux à l'adresse du gouvernement,  ont été lancés ces derniers jours pour réclamer l'extension du périmètre de l'enquête publique sur la construction d'un nouveau bâtiment de jonction de 80 000 m2 entre les deux aérogares dans le cadre de la rénovation de l'aéroport d'Orly,  à l'ensemble des communes concernées par le plan de gêne sonore, soit plus d'une trentaine de villes, au lieu de 5 actuellement, la préfecture du Val-de-Marne précise pourquoi le périmètre a été défini comme tel.

Explication : le bâtiment de jonction dont il est question dans l’enquête publique sera situé sur la commune de Paray-Veille-Poste. Légalement, l’enquête aurait donc pu ne concerner que cette commune. Il a toutefois été décidé d’étendre le périmètre à l’ensemble des villes accueillant une partie de l’aéroport. C’est pourquoi cinq communes ont été retenues, explique-t-on au cabinet de la préfecture. Chacun peut en revanche donner son avis sur le projet, même s’il ne réside pas dans une commune dans le périmètre de l’enquête publique.

La préfecture rappelle en outre que le projet de rénovation de l’aéroport ne prévoit pas d’augmentation du trafic -et donc d’élévation du niveau de gêne sonore. Le niveau de trafic (nombre de créneaux et de mouvements) est déjà fixé par la loi et n’a pas été modifié par le projet.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi