Publicité
Publicité : Fête des solidarités
Emploi | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 23/09/2013
Réagir Par

Pôle Emploi : suivi à géométrie variable dans le Val de Marne

Pôle Emploi : suivi à géométrie variable dans le Val de Marne
Publicité

Pole Emploi PantinSuite à une demande du journal Le Monde, l’agence Pôle Emploi a dévoilé les chiffres de ses effectifs de conseillers par agence en France. Ils témoignent de fortes disparités en fonction des régions, et même au sein d’un département. Exemple en Val de Marne.

Comment lire les chiffres ?

Pour pouvoir comparer les chiffres, il faut distinguer les trois formes d’accompagnement proposées par Pôle Emploi, en fonction de la capacité du chômeur à retrouver facilement ou non un emploi, telle qu’évaluée par l’agence. Cela va du simple suivi (peu de rendez-vous) au soutien renforcé (qui peut aller jusqu’au RDV hebdomadaire) en passant par l’accompagnement guidé (entretien environ une fois par mois). Cet accompagnement ne commence que quatre mois après l’inscription au chômage du demandeur d’emploi. En fonction du type de suivi, Pôle Emploi s’est fixée un seuil maximal de personnes à suivre par conseiller, qui est de 70 pour le soutien renforcé, 100 à 150 pour l’accompagnement guidé et de 200 à 350 pour les simples suivis. A noter que parmi tous les inscrits, tout le monde n’est pas accompagné par Pôle Emploi, environ 42% des demandeurs d’emploi (dans le Val de Marne) sont soit accompagnés par des organismes partenaires (missions locales, cap emploi, opérateurs de placement…), soit en formation, soit travaillent déjà à temps partiel plus d’un mi-temps. Les chiffres indiqués par Pôle Emploi ont été intitulés par l’agence « portefeuilles » et correspondent aux conseillers en charge de ces portefeuilles d’usagers en recherche d’emploi. Ils ne détaillent en revanche pas si les personnels sont ou non à temps plein et ne prennent pas en compte les personnels qui ne sont pas conseillers.

Qu’en est-il dans le Val de Marne ?

Au niveau du Val-de-Marne, Pôle Emploi a recensé 82 804 inscrits dont 47 960 personnes sont accompagnées directement par les agences (environ 58%). Sur ces 47 960 personnes, 54% bénéficient d’un accompagnement guidé et 41% d’un simple suivi, seuls 5% disposent d’un soutien renforcé, un taux qui varie cependant de 2% dans l’agence d’Alfortville à 8% dans celle d’Ivry-sur-Seine.

 

 

De 29 à 68 chômeurs par conseiller pour le suivi renforcé
Sur les 17 agences qui maillent le territoire, le nombre de demandeurs d’emploi bénéficiant d’un accompagnement renforcé par conseiller va de 29 personnes à Ivry-sur-Seine à 68 personnes à Champigny-sur-Marne. Sur l’ensemble du département, la moyenne est à 46, à peine au-dessus de la moyenne nationale (45).

Concernant l’accompagnement guidé, qui concerne le plus de chômeurs, le taux de personnes suivies par conseiller va de 66 à l’agence de Saint-Maur-des-Fossés à 167 à celle de Nogent-sur-Marne. La moyenne départementale s’élève à 112 contre une moyenne nationale de 105.

Enfin, les personnes disposant d’un simple suivi sont 259 par conseiller à Villeneuve-Saint-Georges contre 110 à Saint-Maur-des-Fossés. La moyenne départementale, de 176 personnes, est légèrement inférieure à la moyenne nationale de 182.

Des périmètres de population très variables d’une agence à l’autre
Le bassin de population concerné par les agences diffère aussi largement de l’une à l’autre, avec cinq agences rayonnant sur moins de 60 000 habitants et trois agences sur plus de 100 000, celle qui regroupe les communes d’Ablon-sur-Seine, Choisy-le-Roi, Orly, Rungis, Thiais et Villeneuve-le-Roi, couvre même un territoire de plus de 120 000 habitants. L’importance de la population couverte par l’agence n’est toutefois pas sensiblement corrélée au nombre de demandeurs d’emploi suivis par conseiller.

Pôle Emploi promet un rééquilibrage

Face à ces disparités importantes d’une agence à l’autre, l’agence pour l’emploi indique qu’elle recrutera en priorité (20% des 2000 recrutements à venir) dans les agences situées en zone urbaine sensible (Zus) dont le taux de personnes suivies est supérieur à la moyenne au niveau national. Dans le Val de Marne, l’agence de Vitry-sur-Seine devrait notamment accueillir 5 postes supplémentaires.

Pôle Emploi ambitionne en complément de développer son offre de services sur Internet et de développer un «accompagnement global» en partenariat avec les conseils généraux, à destination des personnes en grande difficulté sociale.

Voir le dossier réalisé par Le Monde dans son édition du 21 septembre. Le journal indique avoir été obligé de saisir la Cada (Commission d’accès aux documents administratifs) pour se voir transmettre ces données pourtant publiques.

Voir l’ensemble des chiffres nationaux sur le site de Pôle Emploi

Télécharger le détail des chiffres dans le Val de Marne

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
2 commentaires pour Pôle Emploi : suivi à géométrie variable dans le Val de Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi