Cinéma | Accueil Val de Marne (94) La Queue-en-Brie | 15/02/2013
Réagir Par

Potiche ou asservie, deux films pour réfléchir à la place de la femme

Télécharger dans votre calendrier
  • Potiche ou asservie, deux films pour réfléchir à la place de la femme
  • Maison pour Tous, route de Villiers, 94510 La Queue-en-Brie
    La Queue-en-Brie
  • Gratuit 0 EUR
Potiche ou asservie, deux films pour réfléchir à la place de la femme
Publicité

L’une est la moitié d’un riche industriel français dans les années 70, l’autre une paysanne actuelle en Afrique du Nord : Potiche (François Ozon) et La Source des femmes (Radu Mihaileanu) racontent tous deux le revirement de situation d’une femme,

avec ou contre sa volonté. Pour son Festifilm pour les femmes le vendredi 8 et dimanche 10 mars, La Queue-en-Brie présentent donc deux longs-métrages abordant le thème de la condition féminine. Tandis que Catherine Deneuve dans Potiche va se retrouver bon gré mal gré à la tête de l’entreprise dirigée par son mari, l’héroïne de La Source des femmes tentera de bouleverser l’ordre hommes-femmes établi en motivant ses voisines à une grève de l’amour.  La projection de La Source des femmes sera suivie d’un échange avec les participants en présence des militantes du planning familial du Val-de-Marne.

Potiche, vendredi 8 mars, 20h30, entrée libre

La Source des femmes, dimanche 10 mars, 14h30, entrée libre

 

 

Maison pour Tous, route de Villiers, 94510 La Queue-en-Brie

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Cinéma, Journée de la femme 2013,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi