Initiative | Chevilly-Larue | 22/04/2013
Réagir Par

Retour en portraits sur le salon Equival dédié à l’économie sociale et solidaire

Commerce equitable Bernard SchauerCommerce équitable, commerce solidaire et local, conseil en ressources humaines promouvant la diversité, coopératives de production, associations de promotion du développement durable, 70 acteurs de l’économie sociale et solidaire se sont présentés à l’occasion de l’édition d’Equival ce weekend. Portraits de quelques acteurs intervenant dans le Val de Marne.

Agir autrement : association de commerce équitable
Après avoir été cuistot et pasteur, Christian Houel a fondé l’association « Agir Autrement »
Christian Houel Agir Autrement
basée à Saint-Maur. Son objet est le commerce équitable. L’association est présente dans les marchés de Noël et différentes animation de la ville et vend des produits issus du commerce équitable et achetés à l’association Artisanat Sel. Elle vend par exemple les chocolats produits par une coopérative ghanéenne qui comprend 45 000 récolteurs de cacao tous propriétaires de l’usine de transformation située en Angleterre.

Artisans du Monde : réseau de distribution de commerce équitable
Bernard Schauer Artisans du MondePlus connu, Artisans du monde est un de distribution associatif et militant de commerce équitable. « Nous achetons de la marchandise via la centrale d’achat Solidar’Monde, qui fournit les matériaux en amont aux producteurs si besoin et les rémunère en avance. Avec ces salaires, ils s’engagent à scolariser leurs enfants » explique Bernard Schauer, président de l’antenne cristolienne de l’association. Son objectif : ouvrir une épicerie solidaire dans Plaine Centrale (Créteil, Alfortville ou Limeil-Brévannes). Se heurtant « au prix des loyers excessifs » dans le secteur, l’association écume les marchés et les salons du département et stocke sa marchandise dans le sous-sol d’une église. En attendant l’ouverture d’une boutique, elle vend le premier dimanche du mois, devant la MJC Créteil Village, rue du Gal Leclerc, de10h à 13h, et le deuxième mercredi du mois de 18h à 20h au Centre social-culturel M. Rebérioux, avenue F. Mitterrand (Coteaux du Sud) à Créteil.

Eco-Sol : le premier centre-commercial solidaire
Laura et Elodie Eco-SolOuvert en juin 2012 dans uen ZUS (Zone urbaine sensible) de Limeil Brévannes, Eco-Sol est une galerie marchande composée de magasins créés grâce à des chantiers d’insertion (voir reportage).  Après l’installation de deux friperies et d’une laverie, le centre souhaite ouvrir prochainement une épicerie solidaire. dans Laura Clerq et Elodie, employés à la régie de quartier de Limeil-Brévannes. Ces deux Brévannaises sont à l’origine de la création du premier centre commercial éco-solidaire de France, dans le quartier de la Seimaroise. Deux laveries et une friperie remportent déjà un franc-succès dans la cité, qui avait perdu ses commerces de proximité. « Cette épicerie privilégierait les producteurs locaux et les circuits-courts, et apporterait un vrai plus dans le quartier » expliquent Laura Clerq et Elodie, en charge du projet au sein de la régie de quartier Limeil Brévannes Services +. Pour Elodie, ce projet s’inscrit dans le cadre de ses études en master de l’économie sociale et solidaire à l’université de Marne-la-Vallée.

Mozaïk RH : un cabinet de recrutement au service de la diversité
Isabelle-CaillebotteCréé il y a cinq ans par deux jeunes de Villiers-le-Bel (Val d’Oise), Mozaïc RH est un cabinet de recrutement «à but non lucratif» qui promeut la diversité dans les entreprises privés en favorisant les candidatures de jeunes diplômés issus des quartiers populaires. « Nos clients vont de la TPE aux entreprises du CAC 40″ explique Isabelle Caillebotte, consultante au sein de l’organisation. L’association aide également les jeunes à obtenir des stages pour se créer un réseau, et propose des séances de coaching. « Environ 500 personnes obtiennent grâce à nous un stage, un emploi en alternance ou définitif », précise la consultante.

URSCOP : le mode d’emploi de la coopérative de production

L’URSCOP, Union Régionale des SCOP (coopérative de production) accompagne le URSCOP_94
développement de cette forme entrepreneuriale dans laquelle les salariés sont majoritaires dans le capital et élisent leur dirigeant. « Nous informons les porteurs de projet sur les particularités de la Scop et les accompagnons de la rédaction des statuts au suivi de l’activité pendant un an, avec des formations. Il faut faire connaître les SCOP aux financiers et aux collectivités qui les apprécient car elles sont fortement ancrées dans le territoire« , explique Xavier Marga, chargé de développement.
Pour information, une réunion d’information sur la Scop se tiendra le mardi 16 mai de 10h à 12h à la Mission locale de Champigny (15 place Rodin), animée par Xavier Marga de l’Urscop. Inscriptions auprès du PACE (Point d’accès à la création d’entreprise) à pace@mdee94.fr

E-graine : ateliers pédagogiques sur le développement durable
KiagiL’association sensibilise aux gestes du quotidien qui préservent l’environnement en proposant des ateliers dans les écoles, en diffusant des mallettes pédagogiques et en animant un portail Internet (Kiagi.org). L’association dispose d’un agrément du ministère de l’Education Nationale et fonctionne avec 18 permanents. Créée il y a six ans et déjà bien implantée dans les Yvelines et la Seine-Saint-Denis, E-graine veut se faire connaître en Val-de-Marne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *