Société | Accueil Val de Marne (94) Fresnes | 12/10/2013
Réagir Par

Suicide d’une surveillante à la prison de Fesnes

Suicide d’une surveillante à la prison de Fesnes
Publicité

Maison arret FresnesAgée de seulement 26 ans, une surveillante de la maison d’arrêt de Fresnes a été retrouvée pendue dans sa chambre de fonction ce samedi 12 octobre au matin. Problèmes personnels ou malaise lié aux conditions d’exercice ?

Selon le délégué syndical FO Pénitentaire, Vincent le Dimeet, qui a déjà alerté à plusieurs reprises sur les problèmes liés à la surpopulation carcérale par rapport aux conditions d’hébergement et d’encadrement, et les faits de violence qui en résultent, la surveillante avait d’importants soucis personnels mais s’était aussi faite agressée par un détenu qui lui avait craché au visage le 24 septembre. « Toute la lumière devra être faîte », indique le délégué syndical.

Au 1er septembre 2013, 2 198 détenus vivaient à la Maison d’arrêt de Fresnes pour seulement 1404 places officielles, soit un taux d’occupation de 156,6%.

« La nouvelle du suicide d’une agente pénitentiaire de Fresnes illustre malheureusement les difficiles et douloureuses  conditions de travail auxquelles sont soumis les personnels de cet établissement. Il aura donc fallu ce triste et grave événement pour que la ministre de la Justice prenne enfin conscience de la réalité quotidienne de ces agents soumis, comme cette malheureuse, aux injures et atteintes physiques de trop nombreux détenus », a commenté Christian Cambon, sénateur UMP qui avait questionné la ministre à ce sujet et obtenu une réponse qui avait mis en colère les syndicats il y a quelques jours. Voir article sur ce sujet.

 

 

Les obsèques de la jeune surveillante devraient se tenir en milieu de semaine.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi