Transports | Val de Marne | 02/10/2013
Réagir Par

Téléval : le futur téléphérique urbain fait des émules

Téléval : le futur téléphérique urbain fait des émules
Publicité

Station Bois Matar Televal Esquisse Credit Conseil General Val de MarnePrès de 200 personnes se sont pressées au second colloque du Gart sur le transport par câble qui se déroulait cette année à l’hôtel départemental de Créteil (Val-de-Marne). Le lieu n’était pas choisi au hasard puisque le Téléval, qui reliera Créteil et Villeneuve-Saint-Georges, fait partie des projets de téléphérique urbain les plus avancés de l’hexagone. L’initiative est donc observée avec attention et attentes.

Le Téléval n’est pas une initiative isolée. Sont d’ores et déjà en réflexion avancée le projet de Brest, pionnier des téléphériques urbains français qui doit relier dès 2015 les deux rives de la rivière Penfeld sur 500 m, l’Aérotram de Toulouse qui assurera la liaison entre l’université et l’Oncopôle en 2017, traversant au passage la Garonne et long de 2,5km, ou encore le sophistiqué projet de l’Ile de la Réunion, un tracé de plus de vingt kilomètres! « Ce projet qui va de Cilaos à Saint-Leu permettrait d’éviter la route «aux 400 virages». Situé dans un parc classé au patrimoine mondial de l’Unesco, il serait traité de manière paysagère avec des pylônes qui intégreraient des éoliennes, des détecteurs de chaleur pour prévenir les incendies et même des réserves d’eau pour les éteindre !« , détaille  Philippe Peyroux, Vice-président de la communauté d’agglomération du Bassin d’Arcachon Sud et responsable de du transport par câble au sein du Gart, une association regroupant près de 300 élus en charge des transports dans des départements, régions, grandes agglomérations et autorités organisatrices de transport. D’autres projets sont en cours d’étude à Boulogne-sur-Mer, Aix-en-Provence, Marseille, Grenoble, Beauvais, Bagnolet (entre la Noue et le métro Galliéni),  Issy-les-Moulineaux et même Paris intramuros, entre les gares de Lyon et d’Austerlitz.

Le téléphérique urbain est-il tendance ?

«Un certain nombre d’élus ont récemment lancé des propositions de téléphérique urbain», constate Pierre Serne, vice-président du Stif et administrateur du Gart, notant au passage que l’approche des municipales contribuait sans doute à ce foisonnement. «L’objectif n’est pas de lancer la mode. Le projet de Téléval entre Créteil et Villeneuve est né d’un diagnostic terrain dont il est ressorti que le câble pouvait répondre aux enjeux spécifiques» rappelle Marc Thiberville, vice-président du Conseil général du Val de Marne en charge des transports et administrateur du Gart. «Il s’agit simplement d’intégrer ce moyen comme l’une des modalités de la mobilité, particulièrement intéressante dans les situations de coupure urbaine (autoroute, rivière …), mais à comparer avec les autres solutions en termes de coûts d’investissement, de fonctionnement, de capacité, d’interconnexion, d’intégration urbaine et d’efficience sociale dans l’ensemble du maillage», ajoute Joël Carreiras, président de la commission des transports et déplacements de Toulouse métropole, également administrateur du Gart.

 

 

Parmi les projets les plus avancés, le Téléval, validé dans son principe par le Stif (Syndicat des transports d’Ile de France), doit faire l’objet de quatre réunions publiques avec les riverains durant tout le mois d’octobre.

Zoom sur le Téléval

4 ou 5 stations, 4,5 km, 16 minutes

Station Emile Combes Televal Esquisse Credit Conseil General Val de MarneLong de 4,5 km, le Téléval devrait relier Créteil Pointe du lac (actuel terminus de la ligne 8) au Bois Matar de Villeneuve-Saint-Georges en 4 ou 5 stations et environ un quart d’heure. Les stations envisagées sont : la Pointe du Lac (Créteil) / Les Temps durables (Valenton) / Emile Combes (Limeil-Brévannes) / Bois Matar (Villeneuve-saint-Georges), et possiblement Emile Zola, au début du parc Saint-Martin, pour desservir le centre-ville de Limeil. Le centre de maintenance technique sera situé au niveau de la station Emile Combes. Outre la ligne 8 du métro, le Téléval sera interconnecté avec la ligne de bus en site propre 393 ainsi que les bus 117, K, 23, O, J1-J2 et G1-G2. La fréquence de passage pourrait descendre à 2 minutes en heures de pointe. Chaque cabine pourra accueillir entre 8 et 16 personnes et le trafic journalier attendu est de l’ordre de 13 000 voyageurs.

Trace Televal Projet Credit Conseil General Val de Marne

Aménagement paysager

Pylone vegetalise Station Bois Matar Televal Esquisse Credit Conseil General Val de MarneEn matière d’environnement, ce projet de téléphérique est présenté comme le moins polluant en termes d’émission de gaz à effet de serre. Reste à le rendre non polluant pour les yeux. «Il n’est pas question de proposer des pylônes en treillis, ils seront tous traités pour s’intégrer au mieux dans le paysage», rassure Marc Thiberville.

72 millions d’euros d’investissement

Le coût d’investissement est évalué à 72 millions d’euros, un peu plus qu’au début des études où il était question de 30 à 50 millions d’euros, mais toujours en deçà du prolongement de la ligne 8 du métro jusqu’à Pointe du Lac qui a coûté 83 millions d’euros.
Le coût de fonctionnement reste à évaluer précisément, en fonction de tous les paramètres qui seront retenus. Le coût moyen d’exploitation d’un téléphérique urbain est en moyenne évalué à 1,20 euros du km, entre celui du tram et du métro.

Intégration au pass Navigo

Pour l’usager, le prix sera intégré dans le pass Navigo.

Mise en service en 2017 ou 2018

Présenté pour la première fois aux riverains à l’occasion de quatre réunions publiques en octobre, le projet de Téléval devra ensuite être soumis à enquête publique. Les travaux pourraient démarrer vers 2015 pour une mise en service en 2017 ou 2018.

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi