Testé pour vous | Accueil Val de Marne (94) Saint-Mandé | 03/04/2013
Réagir Par

Testé pour vous : le paiement du stationnement par SMS

Testé pour vous : le paiement du stationnement par SMS
Publicité

Saint-Mandé-SMSExpérimenté depuis octobre 2012 à Saint-Mandé (Val de Marne), et depuis mars 2012 à Mulhouse, le paiement du stationnement par SMS est désormais disponible dans toutes les collectivités qui le souhaitent. Testé pour vous à Saint Mandé…

Dans les rues de la ville, les horodateurs classiques se sont parés de larges stickers signalant la possibilité de payer par SMS. A chaque fois, des  numéros sont indiqués : le 80941 (pour 1h de stationnement en zone bleue),  80942 (pour 2h en zone bleue) et encore 80949 (pour 1h en zone rouge centre ville ).  Il suffit d’envoyer un SMS au numéro correspondant au temps de stationnement désiré, en indiquant simplement le numéro de sa plaque d’immatriculation. Simplissime !

Le système fonctionne avec Orange, SFR et Bouygues, pas Free

Saint-MandéSMS3Sauf que cela ne marche pas toujours… Lors de notre premier test, impossible en effet d’envoyer le SMS, toutes les tentatives d’envoi se soldant par un échec. Explications : nous avons testé avec l’opérateur Free Mobile et la technologie  via SMS + qui porte ce dispositif  n’est pour l’instant disponible que chez les trois opérateurs qui en sont à l’origine, Orange, SFR et Bouygues, via l’AFMM (Association française du multimédia mobile).  « Pour l’instant, Free Mobile n’a pas souhaité se mettre à cette technologie« , indique-t-on à l’AFMM. Les courtiers type Virgin Mobile et autre ne permettent pas non plus d’accéder à ce service pour l’instant.

Nouvel essai avec SFR. Cette fois, le SMS est acheminé du premier coup. En retour, un texto de confirmation précise l’heure exacte de fin de stationnement et détaille la composition du prix (dans notre cas 2 euros dont dix centimes de coût du service pour une heure de stationnement en zone bleue, sans compter le coût du SMS). Ce montant sera prélevé directement sur la facture de téléphone mobile, à la fin du mois.

Outre le fait qu’il n’a pas été nécessaire de racler les fonds de boite à gants pour trouver une pièce ou une carte de stationnement, le plus agréable est qu’il n’ y a pas besoin de récupérer un ticket à retourner mettre dans sa voiture après avoir déjà marché dix minutes pour trouver un horodateur. Les agents en charge de la verbalisation sont équipés de smartphones avec une application leur permettant de vérifier directement si le véhicule est en règle, à partir de son numéro d’immatriculation. Attention à Saint Mandé, ils peuvent aussi envoyer une contravention depuis leur mobile…

Possibilité de prolonger son stationnement sans revenir au véhicule

Le stationnement peut être prolongé directement par SMS. Dix minutes avant la fin de l’heure payée, un texto est envoyé automatiquement pour proposer un renouvellement.

Pas de paiement en-dessous de 1 euro + prix du SMS

A noter en revanche que le système ne fonctionne qu’à partir d’un montant minimal de un euro et qu’il faut rajouter au coût du stationnement celui du SMS lorsque celui-ci n’est pas compris dans le forfait.

Déjà plus de 5% du paiement de stationnement en SMS

Saint-Mandé-SMS2A Saint Mandé, le paiement par SMS a été lancé en même temps que celui par carte de crédit, et après quatre mois de tests, ces deux solutions représentaient déjà 10% des transactions, avec une petite préférence pour le SMS (10% de plus que la CB), indique l’AFMM. Le ticket moyen du paiement par SMS est de 2,3€, environ  30% supérieur à celui du paiement par pièces, ce qui est assez logique vu qu’il n’est pas possible de payer moins d’une heure par SMS.

Selon la Fédération nationale des métiers du stationnement, seuls 16 à 30%* des utilisateurs payent leur place de stationnement en voirie, et parmi ceux qui ne paient pas, 53% se justifient en expliquant qu’ils ne disposent pas du bon moyen de paiement au bon moment (enquête Médiamétrie).

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi