Société | Thiais | 25/09/2013
Réagir Par

Trafic de drogue en ville : sévir ou casser le marché ?

Publicité

Hemp (cannabis)A quelques jours d'intervalle, deux élus, le maire UMP de Thiais, Richard Dell'Agnola, et le maire EELV d'Arcueil, Daniel Breuiller, viennent d'interpeller le préfet du Val de Marne sur le trafic de stupéfiant en ville, avec des questionnements différents mais un même désarroi.

Lors de la séance d’échanges entre le préfet et les conseil généraux sur l’activité de l’Etat en Val de Marne, lundi 23 septembre, Daniel Breuiller a témoigné de l’atterrant effet structurant du trafic de drogue dans certains quartiers. « Nous voyons dans nos cites la cocaïne se développer et le marché du cannabis s’étaler. Il faut lutter contre les usages de la drogue et la toxicomanie mais ne sommes-nous pas dans une impasse politique tant que nous laisserons les trafiquants  gagner autant d’argent? » a interrogé l’élu, dont le parti prône une dépénalisation de certains drogues pour rendre caduque le modèle économique des trafiquants.

A Thiais, le maire de la ville, Richard Dell’Agnolla, vient d’adresser un courrier au préfet pour signaler le trafic persistant et générateur de nuisances autour d’une résidence du quartier Grignon et l’exaspération des riverains qui en découle, malgré les démarches déjà entreprises et concertées avec la police. « Même si le commissaire de police a toujours été réactif et sensible à ces questions, il nous apparaît que les réponses ne sont pas à la hauteur de l’échelle des problèmes rencontrés quotidiennement par les riverains« , estime l’élu qui demande à ce que toutes les mesures soient prises pour « éradiquer ce phénomène qui n’a que trop duré. »

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

3 commentaires pour Trafic de drogue en ville : sévir ou casser le marché ?
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi