Environnement | Accueil Val de Marne (94) Cachan | 25/06/2013
Réagir Par

Un chapitre du PLU de Cachan annulé

Un chapitre du PLU de Cachan annulé
Publicité

Zonage PLU CachanLe règlement concernant l’une des zones du PLU (Plan local d’urbanisme) de Cachan vient d’être annulé par le Tribunal administratif (TA) de Melun suite à une requête d’une cinquantaine d’habitants de la ville au début 2011. Cette zone UH, située en bordure des avenues Carnot et Aristide Briand (RD20), prévoyait la possibilité de construire des immeubles d’une hauteur de 37 mètres, ce que contestaient les requérants.

Le TA a également réimposé l’obligation d’une validation par les architectes des bâtiments de France des transformations-constructions érigées dans un périmètre de 500 mètres autour des monuments historiques, au lieu de 200 mètres.

Concrètement, le règlement de la zone UH sera donc celui du POS précédent qui limitait la hauteur des constructions à 24 mètres. «Même si nous sommes pour la densification, celle-ci était disproportionnée par rapport aux villes voisines et la hauteur trop importante par rapport aux quartiers pavillonnaires situés juste derrière», motive Claude Plan, secrétaire de l’association Cachan cadre de vie, constituée pour réagir au PLU de la ville. Les requérants avaient également réclamé l’annulation complète du PLU dont ils estimaient que la concertation avait été insuffisante, mais ils n’ont pas été suivis dans cette demande.

 

 

«L’essentiel du PLU a été approuvé par le Tribunal administratif. La démarche urbaine de la ville a donc été validée. Le Tribunal n’a pas annulé la zone UH mais simplement sa réglementation. Pour rappel, les hauteurs qui avaient été proposées correspondent à celles qui sont pratiquées dans toutes les villes voisines aux abords de l’ex nationale 20», commente de son côté le député-maire de Cachan, Jean-Yves Le Bouillonnec.

Pour l’instant, la ville n’a pas encore décidé s’il elle ferait appel. «La question est en cours d’évaluation, précise le maire. Les projets concernant cette zone sont de l’ordre du moyen-long terme mais cette décision pourrait impacter le développement de la future gare du Grand Paris Express d’Arcueil-Cachan.»

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi