Municipales 2014 | Val-de-Marne | 04/11/2013
Réagir Par

Un nouveau parti politique dédié à la banlieue

Un nouveau parti politique dédié à la banlieue

Abdel Malik DjermouneUn parti politique pour défendre le multiculturalisme et la non-discrimination dans toutes les circonstances, de l’emploi au logement, tel est le projet du parti de la banlieue lancé ces derniers jours par Abdel-Malik Djermoune, à l’origine de diverses initiatives pour réveiller la banlieue comme la Yump Académie qui accompagne des porteurs de projets en Seine-Saint-Denis. 

Tous les plans banlieue n’ont donné que du béton, pas de l’humain. Il faut un parti structuré pour porter les revendications des quartiers populaires“, défend Abdel-Malik Djermoune.

Sur le plan politique, le fondateur de ce nouveau parti, âgé de cinquante ans, a été représentant local du Mouvement des citoyens de Jean-Pierre Chevènement en 2002, fondateur d’un mouvement local Regard citoyens pour lequel il a été candidat aux cantonales de 2004 et  responsable local de République solidaire de Dominique de Villepin en 2011 avant de fonder le Parti de la banlieue. Actuellement délégué général de l’Observatoire des engagements de la ville d’Aubervilliers pour le compte de la municipalité, il est délégué syndical CFDT des agents l’intercommunalité.

50 propositions

Le parti, qui entend se développer au-delà de la campagne des municipales, a défini un projet en cinquante propositions, qui, en dehors de la déclinaison de la défense du culturalisme, propose d’autres mesures allant de débats de société comme la légalisation du cannabis, le droit de vote des étrangers ou la majorité à seize ans, à des mesures locales comme la valorisation des postes de gardiens d’immeuble ou la conduite du maire en cas d’infraction d’un jeune : “le maire doit assumer sa compétence de premier magistrat de la commune et de premier élu de sa ville pour incarner l’autorité du monde adulte face aux mineurs et convoquer le jeune auteur d’une première infraction accompagné de ses parents afin l’avertir sur la gravité et les conséquences des faits et, si besoin est, élaborer des solutions pour éviter la récidive.

Le parti propose aussi la création d’un observatoire pour sanctionner les médias qui “conditionnent l’opinion publique contre certains groupes” et la création d’un observatoire des engagements des politiques.

Municipales 2014

Le nouveau parti souhaite être partie prenante dès les élections municipales 2014, dans plusieurs départements, mais démarre tout juste sa structuration. Il est donc trop tôt pour envisager ou non une candidature dans le Val de Marne.

Voir le site du Parti de la banlieue.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
5 commentaires pour Un nouveau parti politique dédié à la banlieue
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi