Transports | Val-de-Marne | 13/02/2013
Réagir Par

Voguéo doit revoir son modèle économique

Voguéo doit revoir son modèle économique

Le service de transport public sur Seine, Voguéo, ne sera pas mis à flot en 2013. Le projet de ligne de catamaran parisien qui devait relier en 28 escales Vitry Maisons Alfort à Suresnes en passant par les îles parisiennes n’a pas attiré les candidats.

Sur les trois entreprises qui avaient engagé des démarches pour répondre à l’appel d’offres du STIF (Syndicat des transports d’Ile de France), Batobus, Véolia et Bateaux-Mouches, seul le premier a rendu sa copie avec une proposition tarifaire nettement au-dessus des estimations du syndicat des transports, de l’ordre de 74 millions d’euors. “Une seule offre a été déposée au STIF. Son analyse laisse apparaître un coût d’exploitation trois fois supérieur au montant prévisionnel, représentant pour le STIF un coût total d’exploitation du service sur 10 ans de plus de 600 millions d’euros. Rapporté au trafic attendu, le coût de ce service s’élèverait à plus de 36 € par voyage“, détaille le STIF dans un un communiqué.

Avec un tel différentiel, c’est l’ensemble du modèle économique qui est à revoir. Un comité de pilotage devrait être réuni prochainement par le STIF pour faire le point sur la situation. Dans le Val de Marne, cet abandon du projet a été vivement regretté par le député-maire UMP de Maisons Alfort, Michel Herbillon, qui a réclamé d’urgence une réunion pour relancer le projet, tandis que le conseiller régional MRC Daniel Guérin saluait une “décision courageuse et responsable.”

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans , avec comme tags Grand Paris sur l'eau, STIF, Vogueo
Cet article est publié dans ,
Un commentaire pour Voguéo doit revoir son modèle économique
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi