Société | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 01/01/2014
Réagir Par

Population 2014 : le Val de Marne croît moins vite

Population 2014 : le Val de Marne croît moins vite © Amathieu
Publicité

groupe de personnesL’Institut national de la statistique (Insee) a publié le millésime 2011 de la population française, correspondant à la population officielle 2014, celle qui servira à désigner le nombre de conseillers municipaux à élire dans chaque commune en mars 2014. Avec 1 333 702 habitants (population municipale*), le Val de Marne gagne un peu moins de 6 000 habitants par rapport à l’an dernier,

une progression moins forte que précédemment puisqu’il avait gagné plus de 9000 résidents l’an dernier. Il passe ainsi du dixième au onzième position département le plus peuplé de France, se retrouvant derrière la Seine -et-Marne qui le devance désormais de 4 725 habitants. (Voir le détail des chiffres)

Dans le détail, les sept première villes les plus peuplées du département ne changent pas, à savoir Créteil (90 528), Vitry-sur-Seine (86 375), Champigny-sur-Marne (75 800), Saint-Maur-des-Fossés (74 818), Ivry-sur-Seine (58 185) et Villejuif (55 923). Juste derrière, Fontenay-sous-Bois perd en revanche la huitième place au profit de Maisons-Alfort. La ville aurait en effet perdu plus de 400 habitants d’une année sur l’autre. Des chiffres qui restent néanmoins à manipuler avec précaution car les recensements s’effectuent chaque année sur un petit échantillon (8%) de la population et il n’est possible d’avoir une perspective complète de la progression que sur plusieurs années (voir article détaillé sur ce sujet). De même, Thiais aurait perdu également plus de 400 habitants, passant derrière Charenton-le-Pont, en 18e position. La troisième ville qui descend d’une place est Chevilly-Larue qui se range derrière Villeneuve-le-Roi à quelques dizaines d’habitants près.

Les plus fortes fluctuations d’une année sur l’autre

D’une année sur l’autre, les villes qui progressent le plus en pourcentage sont Limeil-Brévannes (+3,83%) avec 762 habitants supplémentaires, Bry-sur-Marne (+2,32%) avec 362 habitants de plus et Le Perreux-sur-Marne (+2,13%) avec 694 habitants de plus. En nombre d’habitants, la plus forte augmentation concerne Vitry-sur-Seine qui gagne 962 habitants.  A contrario, les villes qui diminuent le plus en proportion sont Boissy-saint-Léger (-2,10%), Bonneuil-sur-Marne (-1,67%), Thiais (-1,43%), Gentilly (-1,20%) et Valenton (-1,17%).

Les plus fortes progressions en cinq ans

Entre la population officielle 2009 et la population officielle 2014, les deux plus grosses progressions concernent Choisy-le-Roi  qui gagne 5 157 habitants, soit une progression de 14,25%, et Villejuif qui gagne 5 352 habitants (en progression de près de 10,58%). Quelques villes perdent en revanche des habitants, à l’instar de Villiers-sur-Marne qui a perdu plus de 2 147 habitants, soit une diminution de 7,31% de sa population en cinq ans.

* La population municipale comprend les personnes ayant leur résidence habituelle sur le territoire de la commune, dans un logement ou une communauté, les personnes détenues dans les établissements pénitentiaires de la commune, les personnes sans abri recensées sur le territoire de la commune et les personnes résidant habituellement dans une habitation mobile recensées sur le territoire de la commune. Elle est à distinguer de la population totale qui comprend également la population comptée à part, à savoir les personnes mineures dont la résidence familiale est dans une autre commune mais qui résident, du fait de leurs études, dans la commune, les personnes ayant une résidence familiale sur le territoire de la commune et résidant dans une communauté d’une autre commune et la communauté faisant partie de la liste suivante (services de moyen ou de long séjour des établissements publics ou privés de santé, établissements sociaux de moyen ou de long séjour,maisons de retraite, foyers et résidences sociales, communautés religieuses, casernes ou établissements militaires, les personnes majeures âgées de moins de 25 ans ayant leur résidence familiale sur le territoire de la commune et qui résident dans une autre commune pour leurs études, les personnes sans domicile fixe rattachées à la commune au sens de la loi du 3 janvier 1969 et non recensées dans la commune).
C’est la population municipale qui est officiellement retenue pour calculer le nombre de conseillers municipaux à élire lors des élections municipales.

Voir ci-dessous le détail des progressions et le rappel des chiffres sur les cinq années précédentes. (cliquer sur l’image pour télécharger le pdf).

Population-Val-de-Marne-2014 image

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi