Entreprises | Gentilly | 11/09/2014
Réagir Par

A Gentilly, l’aiguilleur du net Julien Coulon primé pour son innovation

A Gentilly, l’aiguilleur du net Julien Coulon primé pour son innovation
Publicité

Julien CoulonC'est à Cachan,  dans le sous-sol de son fondateur, Julien Coulon, qu'est née en 2009 la société Cedexis, aujourd'hui installée  à Gentilly mais aussi implantée internationalement. L'entreprise, qui accélère la réactivité des sites web et mobiles en aiguillant leur trafic grâce à une comparaison en temps réel de la performance des hébergeurs et diffuseurs de contenus, vient de remporter

ce 9 septembre le prix de l’innovation d’avenir dans le cadre du Prix de l’entrepreneur de l’année, région Ile de France, organisé par Ernst & Young et l’Express, et a affiché en 2013 un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros.

Parmi ses clients : grands médias, marques de luxe, réseaux sociaux…, des grands comptes dont les factures se chiffrent en dizaines de milliers d’euros par mois aux PME qui s’abonnent en ligne pour quelques centaines d’euros. « Pour l’instant, la France représente 44% de notre chiffre d’affaires et les Etats-Unis 22%« , précise le cofondateur, Julien Coulon, lequel ne boude pas son ancrage en périphérie. C’est en effet chez l’incubateur Télécom Sud Paris d’Arcueil qu’il a pris ses marques après ses premiers mois d’existence, avant de s’installer à Gentilly où l’entreprise accueille aujourd’hui 15 de ses 50 collaborateurs, les autres étant répartis sur les bureaux de Portland, San Francisco, Chicago, New-York, Londres…

« Cela fait partie de notre image de ne pas être sur les Champs Elysées. Gentilly est proche de la Seine et du périphérique et nous permet d’être partout en 20 minutes. Du reste, les gens qui viennent de Paris et sont persuadés que c’est forcément loin,  se retrouvent toujours en avance aux rendez-vous! Et pour les déplacements internationaux, nous sommes à 10 minutes de l’aéroport d’Orly et à 25 minutes de celui de Roissy par l’A3″, explique l’entrepreneur. « En termes financiers, cette implantation nous permet de disposer de 230 m2 dont nous relouons une partie à des jeunes entreprises. Nous préférons investir dans nos ressources humaines et mettre à disposition des outils informatiques dernier cri. Il manque juste la fibre optique, qui devrait heureusement être déployée d’ici quelques semaines! »

 

 

Parmi les défis de l’entreprise : le déploiement asiatique, déjà commencé. En attendant, l’entrepreneur a accueilli son prix avec bonheur. « Le prix de l’innovation c’est celui que je préfère. C’est une reconnaissance de nos pairs qui me réjouit et qui récompense nos efforts. Cela a été dur au début, avec  deux ans et demi sans salaire. Cette reconnaissance est importante aussi pour les équipes. »

Visionner aussi ci-dessous l’interview réalisée par French Web


Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi