Politique locale | Villeneuve-le-Roi | 24/04/2014
Réagir Par

Cantons : Villeneuve-le-Roi et Ablon-sur-Seine ne veulent pas d’Orly

Publicité

Aeroport Orly Photo 94 CitoyensLes recours se poursuivent contre le redécoupage cantonal du Val de Marne. Derniers en date, ceux des maires UMP de Villeneuve-le-Roi et Ablon-sur-Seine, Didier Gonzales et Eric Grillon.

La semaine dernière, c’est l’UMP 94 qui avait déposé un recours juridique contre le redécoupage cantonal. A Vincennes, un recours gracieux a été déposé.

Concernant Villeneuve-le-Roi et Ablon-sur-Seine, c’est le rattachement à Orly qui coince. Outre des couleurs politiques désormais différentes, les communes n’ont pas le même positionnement sur la question de l’aéroport d’Orly, un dossier stratégique dans ce périmètre géographique. « Alors que les communes de Villeneuve-le-Roi et d’Ablon sont fortement impactées par l’aéroport puisqu’elles sont concernées par le PEB (plan d’exposition au bruit) entraînant de fortes contraintes d’urbanisme. Au contraire, la ville d’Orly ne souffre pas de telles contraintes, ni des nuisances qui en découlent. Cette situation entraîne de fait un positionnement tout à fait contraire sur la question de l’aéroport d’Orly« , dénoncent les deux édiles dans un communiqué commun.

Les deux élus qui, au passage, s’interrogent sur le bien-fondé du redécoupage alors que sont comptés les jours du Conseil général, insistent également sur d’autres éléments qui les opposent à Orly comme la coupure SNCF, des bassins d’emplois distincts, des logiques de territoire différentes, Orly étant plus tournée vers l’Essonne, des circonscriptions de police différentes et encore des départements d’origine différents (Seine-et-Oise pour Villeneuve et Ablon contre Seine pour Orly).

 

 

Pour rappel du contexte, lire  :
La présentation de la nouvelle carte cantonale
Les réactions politiques à ce redécoupage et position UMP
Débat sur cette nouvelle carte en séance du Conseil.

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi