Politique locale | Val de Marne | 31/01/2014
Réagir Par

Christian Favier non favorable au principe de la réserve parlementaire

Christian Favier non favorable au principe de la réserve parlementaire
Publicité

Christian FavierInterrogé sur l'utilisation de sa réserve parlementaire à l'occasion d'un déjeuner presse ce jeudi 30 janvier, Christian Favier, président du Conseil général du Val de Marne et sénateur PCF a indiqué "s'interroger sur l'utilité de maintenir ce privilège", lui préférant

des moyens supplémentaires accordés aux groupes parlementaires, et tout en précisant que l’allocation de ces sommes respectait un certain nombre de critères. Concernant l’usage de sa propre réserve de 140 000 euros, le parlementaire a fait état de dotations à des projets de réfection d’équipements sportifs à La Queue-en-Brie et à Champigny-sur-Marne et à des associations culturelles ou de solidarité comme les Restos du coeur et a indiqué qu’il mettrait cette information à disposition de manière détaillée.

Mercredi 29 janvier, l’Assemblée nationale a mis en ligne l’intégralité de l’usage des réserves parlementaires des députés. Voir notre article du jeudi 30 janvier concernant les députés du Val de Marne.

Le Sénat rendra ses données publiques au printemps

Cette information intégrale n’est pas encore disponible concernant les réserves des sénateurs mais elle le sera d’ici avril ou mai 2014 a indiqué la présidence du Sénat à la chaîne Public Sénat. Dans le département, Esther Benbassa et Luc Carvounas ont pris les devants. Une partie des réserves 2012 ont aussi déjà été rendues publiques par le ministère de l’Intérieur l’an dernier, dans un document regroupant les réserves du Sénat et de l’Assemblée. Télécharger ce document.

 

 

Plus données sur le site Regards Citoyens

A noter que le collectif Regards citoyens, qui oeuvre sur Internet pour proposer un accès simplifié au fonctionnement des institutions démocratiques à partir des informations publiques, vient de mettre sur un fichier tableur l’ensemble des données relatives aux réserves parlementaires 2013 de l’Assemblée nationale ainsi que celles qui avaient été transmises de manière partielle (subventions aux collectivités territoriales mais pas aux associations) sur les 2 assemblées en 2011 et 2012. Voir la page dédiée sur leur site.

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

3 commentaires pour Christian Favier non favorable au principe de la réserve parlementaire
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi