Circulation routière | Val de Marne | 17/03/2014
Réagir Par

Circulation alternée : 6 communes concernées dans le Val de Marne

Circulation alternée : 6 communes concernées dans le Val de Marne
Publicité

Pollution(mise à jour du 18 mars : le dispositif n'a pas été reconduit) Afin de réagir au pic de pollution aux particules fines qui sévit sur la capitale, le ministère de l'Intérieur a décidé d'instaurer une circulation alternée des véhicules à compter de ce lundi 17 mars 5 heures du matin à Paris et dans 22 villes* de la proche couronne dont 6 du Val de Marne (Vincennes, Saint-Mandé, Charenton-le-Pont, Ivry-sur-Seine, Le Kremlin-Bicêtre et Gentilly), 

ceci à l’exclusion de l’A86 pour les parties concernées traversées par ces villes. Concrètement, sont autorisées à circuler les plaques se finissant par un numéro impair les jours impairs, comme ce lundi 17 mars, et les plaques pair les jours pairs. Cette mesure ne s’applique qu’aux véhicules à moteur qui transportent moins de 3 personnes. Un certain nombre d’autres véhicules bénéficient d’une dérogation (voir ci-dessous). Les véhicules à moteur non catalysé ne sont pas autorisés à circuler.

Il est également demandé à tous les automobilistes de la région de rouler à 20 km/heure en-dessous des limites de vitesse habituelle et d’éviter si possible de prendre son véhicule. La gratuité des transports a du reste été reconduite ce lundi 17 mars.

Particules fines, quel est le problème ?

Concrètement, le seuil d’alerte est déclenché lorsque le taux de ces particules fines (PM10, qui font moins de 10 micromètres* de diamètre)  dépasse les 80 microgrammes** par mètre cube d’air durant 24 heures de suite. Ces particules fines qui viennent essentiellement du transport routier (36%) et de l’industrie (33%) sont dangereuses car elles pénètrent plus facilement et profondément dans les voies respiratoires. Les personnes fragiles (asthmatiques, jeunes enfants ou personnes âgées) doivent donc être particulièrement vigilantes et éviter un effort physique intense. Afin de limiter l’inhalation de ces particules fines, il est recommandé à tous d’éviter  les activités sportives. Pour suivre l’évolution des mesures de ces particules, voir le site d’Airparif. Toutes les stations d’Ile de France y sont répertoriées.
*1 micromètre (μm), également appelé micron est équivalent à 0,001 millimètre
**1 microgramme (µg) est équivalent à 0,001 milligramme

 

 

*Liste des 22 communes concernées en plus de Paris :
– du département des Hauts-de-Seine : Montrouge, Malakoff, Vanves, Issyles-Moulineaux, Boulogne-Billancourt, Neuilly-sur-Seine, Levallois-Perret et Clichy ;
– du département de la Seine-Saint-Denis : Saint-Ouen, Pantin, Le Pré-Saint-Gervais, Les Lilas, Bagnolet, Montreuil, Aubervilliers et Saint-Denis ;
– du département du Val-de-Marne : Vincennes, Saint-Mandé, Charenton-le-Pont, Ivry-sur-Seine, Le Kremlin-Bicêtre et Gentilly ;
A l’exclusion de l’A86 pour les parties des communes concernées qu’elle traverse.

Dérogations à la mesure de circulation alternée
Sont exclus du champ d’application des dispositions relatives à la mesure de circulation alternée, les véhicules suivants :
– véhicules légers peu polluants par construction : véhicules électriques, véhicules fonctionnant au gaz naturel véhicule (GNV) ou au gaz de pétrole liquéfié (GPL) et véhicules hybrides ;
– voitures particulières transportant trois personnes au moins (covoiturage),
– véhicules légers immatriculés à l’étranger,
– camionnettes (VUL),
– bennes, engins de manutention et véhicules transportant des matériaux destinés aux chantiers ou en provenant,
– véhicules de transport en commun des lignes régulières, cars de desserte des gares et aérogares agréés, transports scolaires, transports collectifs de salariés, autocars de tourisme,
– voitures de tourisme avec chauffeur et taxis,
– véhicules de services de police, de gendarmerie, des forces armées, de la brigade de sapeurs pompiers de Paris et des services d’incendie et de secours,
– véhicules des SAMU et des SMUR,
– véhicules des professions médicales et paramédicales, ambulances, véhicules de la protection et de la sécurité civiles, de la Croix Rouge, de transports sanitaires, de livraisons
pharmaceutiques,
– véhicules d’intervention urgente assurant une mission de service public,
– véhicules de dépannage des différents corps de métiers,
– véhicules destinés à l’entretien de la voirie et de son nettoiement,
– véhicules assurant l’enlèvement et le ramassage des ordures,
– véhicules postaux et de transport de fonds,
– véhicules d’approvisionnement des marchés, des commerces d’alimentation, des cafés et
restaurants, et véhicules effectuant des livraisons de denrées périssables,
– véhicules frigorifiques, porte-voitures et camions-citernes,
– véhicules des agents de la direction des journaux officiels et de la SACI-JO dont les heures de prise ou de fin de service ne sont pas couvertes par le fonctionnement des transports en commun,
– véhicules des agents d’exploitation ou d’entretien de la SNCF, de la RATP, de l’OPTILE
(Organisation Professionnelle des Transports d’Ile-de-France), ainsi que des professionnels dont les heures de prise ou de fin de service ne sont pas couvertes par le fonctionnement des
transports en commun,
– véhicules des établissements d’enseignement de la conduite automobile,
– véhicules des professionnels effectuant des opérations de déménagement,
– véhicules de transport de journaux,
– tracteurs et machines agricoles et véhicules de transport d’animaux,
– véhicules des GIG et des GIC, ou conduits ou transportant des handicapés ou des personnes à mobilité réduite,
– véhicules des titulaires de la carte d’identité professionnelle de journaliste et des représentants de commerce, véhicules de commerciaux salariés et agents commerciaux ne bénéficiant pas de la carte professionnelle de représentant de commerce,
– véhicules des salariés de la presse,
– véhicules de transport funéraire.

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

15 commentaires pour Circulation alternée : 6 communes concernées dans le Val de Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi