Entreprises | Orly | 05/06/2014
Réagir Par

Coeur d’Orly: un second parc d’entreprises pousse au sud

Coeur d’Orly: un second parc d’entreprises pousse au sud
Publicité

A quelques kilomètres du parc Icade (ex Silic) de Rungis, un nouveau pôle d'entreprises, Coeur d'Orly,  a posé sa première pierre ce mercredi 4 juin sur les emprises de l'aéroport. Sur ce site en friche depuis des années, et qui sera directement accessible depuis le terminal Sud grâce à une passerelle, un premier immeuble de 19 500m2, Askia, sera livré d'ici la fin 2015.

Augustin de Romanet pdt ADP« En économie, l’offre crée la demande! Il est plus facile de vendre un produit qui existe déjà plutôt que de faire appel à l’imagination« , a motivé le président d’Aéroports de Paris, Augustin de Romanet, venu poser la première pelletée de mortier en compagnie des co-investisseurs, Alain Taravella, président fondateur d’Altarea Cogedim, et Christophe Kullmann, directeur général de Foncière des régions. Les arguments en faveur de ce nouveau pôle au potentiel  de 13,5 hectares (et même, à long terme, de 130 hectares): la proximité immédiate d’un aéroport qui propose à la fois un accès direct aux grandes métropoles de France mais  aussi  à un nombre croissant de capitales internationales, des tarifs immobiliers défiant toute concurrence avec l’ouest parisien, un accès en transports en commun déjà pratique via le T7 (en plus des RER B et C) complété d’ici quelques années par le prolongement de la ligne 14, et la récence. De dernière génération, tous les immeubles qui sortiront de ce parc seront forcément dotés de toutes les certifications environnementales et pensés avec les exigences d’aujourd’hui.

Coeur Orly vue de nuit credit Artefactorylab

Pour cette première phase de projet de 160 000 m2 qui doit accueillir  70 000 m2 de bureaux (répartis sur trois immeubles), 41 000 m2 de commerces et un pôle hôtelier de 35 000 m², c’est ainsi l’architecte Jean-Michel Willmotte qui a pris les commandes. Tout en toits végétalisés, grandes baies vitrées donnant sur des jardins intérieurs, et cheminement piéton arboré, le site est évidemment éco-conçu avec bâtiments de basse consommation, utilisation de la géothermie… Tout premier bâtiment, Askia s’exprimera sur 19 500 m2 dont 18 500 m2 de bureaux et 1 000 m2 de commerces en pied d’immeuble. Il sera relié au terminal Sud de l’aéroport d’Orly via une passerelle.

 

 

Liaison-aeroport

Côté commercialisation, la moitié de ce premier immeuble serait sécurisée. « Nous ne pouvons pas dévoiler le nom de l’entreprise car celle-ci doit d’abord communiquer sur ce projet en interne », explique François Cangardel, directeur immobilier d’Aéroports de Paris. Les négociations sont en cours concernant des surfaces plus petites de 1000 à 2500 m2 et la prospection a déjà démarré pour lancer un second immeuble. « Nous avons des entreprises dont les salariés sont toujours dans l’avion et qui sont très intéressées par la proximité de l’aéroport pour réunir plus facilement leurs collaborateurs« , indique Franck Mereyde, directeur de l’aéroport d’Orly.

Ce programme risque-t-il de faire concurrence au parc Icade (ex Silic) voisin? Une saine compétition répondent en coeur les intéressés. Venu en voisin Raymond Charresson, maire de Rungis, se réjouit de cette nouvelle pousse tout en veillant au grain sur le devenir du parc Icade qui compte pour plus de la moitié des recettes fiscales d’entreprises de la ville (l’autre partie provenant du MIN de Rungis). « Ce nouveau parc contribue au dynamisme économique du pôle d’Orly et c’est une bonne chose. De notre côté, nous travaillons avec le parc Icade pour l’ouvrir vers notre centre-ville, le rendant ainsi de plus en plus convivial », explique l’élu.

« Cette première pierre de Coeur d’Orly prouve que choix fait par Icade il y a 15 ans de tertiariser un territoire qui était historiquement industriel était le bon.  Aujourd’hui, nous sommes suivis par des  acteurs comme ADP à l’entrée même du parc de Rungis. Cette belle opération va contribuer à accentuer la dominante tertiaire de ce territoire, le long de l’A86. Nos efforts se conjugueront dans la perspective du Grand paris et nous serons plus fort à plusieurs« , analyse de son côté Xavier Perreau, directeur de l’Asset Management chez Icade Foncière Tertiaire, qui rappelle le potentiel de son propre site: « Aujourd’hui, le Parc Icade de Rungis représente 400 000 m2  et 18 000 emplois à dominante tertiaire, de nouveaux immeubles sont en cours de construction (Quebec et Ottawa) et nous disposons encore d’importantes réserves foncières nous conférant une souplesse de développement totale pour les grandes surfaces. Outre notre politique de services aux locataires, nous travaillons aujourd’hui à l’ouverture du parc sur la ville en intégrant commerces et hôtels. Nous ne raisonnons plus seulement qu’en zone tertiaire mais nous inscrivons dans le développement de Rungis qui est une ville douce. »

Immeubles Quebec Ottawa perpsective credit Fontani

Qu’il s’agisse du parc Icade ou du futur Coeur d’Orly, les investisseurs ont en tout cas les reins solides. Icade est une filiale de la Caisse des dépôts et consignations. Pour Coeur d’Orly, Aéroports de Paris (dont l’actionnaire majoritaire reste l’Etat) est investisseur à 50% aux côtés de deux autres partenaires qui connaissent bien leur métier : Altarea Cogedim et Foncière des Régions, qui interviennent également en tant que promoteurs de l’opération.

 A lire aussi : Grand Orly Entreprises se veut la Défense du Paris Sud et Le Grand Orly signe son accord cadre de CDT (Contrat de développement territorial).

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

11 commentaires pour Coeur d’Orly: un second parc d’entreprises pousse au sud
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi