Société | | 19/11/2014
Réagir Par

De la banlieue au Djihad : réaction du maire de Champigny

De la banlieue au Djihad : réaction du maire de Champigny

Ci-dessous l’intégralité du communiqué :

“Depuis ce matin, les médias ont relayé l’information selon laquelle le deuxième Français ayant participé aux exécutions criminelles de DAESH (qui ont été filmées et diffusées dans le monde entier) serait originaire de Champigny.
La justice doit poursuivre son cours.
Le Maire et la Municipalité sont extrêmement attristés que des jeunes, plus de 1 000 originaires de notre pays, aient pu être entraînés par internet ou d’autres réseaux vers l’action terroriste. Et qu’ils aient prêté main forte à un crime contre l’humanité, au nom de valeurs perverties.
C’est d’autant plus douloureux que cela ne représente pas ce qu’est notre ville. Au contraire, le Conseil municipal de Champigny, fidèle à son action de longue date pour la paix et la solidarité a voté, le 17 octobre dernier, un premier secours de 5 000 euros aux organisations humanitaires, aux communes qui accueillent les réfugiés qui fuient les massacres des bandes lourdement armées de DAESH, califat fantoche qui tente de s’installer sur les ruines de la Syrie et de l’Irak.
Le Maire de Champigny a tenu à apporter à plusieurs reprises son soutien aux résistants kurdes de Kobané, dernier rempart pour le respect des valeurs humaines face à la barbarie de DAESCH.
On ne peut pas non plus passer sous silence la responsabilité de Monsieur ERDOGAN, Président de la Turquie qui est censé faire partie de l’alliance, aux côtes de la France, sur sa responsabilité d’avoir laissé le passage de frontière aux candidats français au terrorisme, alors qu’il bloque les aides aux populations kurdes agressées par l’Etat Islamique (EI). Il est regrettable que le gouvernement français qui vient de recevoir les autorités turques il y a quelques jours ne soit pas plus exigeant et conséquent face à cette dangereuse hypocrisie.
Le Maire et la Municipalité appellent à poursuivre la solidarité avec les victimes de DAESCH, montrer clairement la nature de ces criminels de guerre qu’aucune idéologie ne saurait justifier.
Il faut soutenir tout ce qui aide à un retour à une paix juste dans le Proche Orient dévasté.
En même temps, le Maire et la Municipalité alertent contre tout amalgame avec l’Islam qui n’a rien à voir avec ces menées criminelles, et qui est la religion pratiquée dans notre ville, dans notre République, par nombre de nos concitoyens qui respectent parfaitement le vivre ensemble. Aucune communauté ne doit être montrée du doigt : ces embrigadements qui relèvent de dérives individuelles, et méritent toute la mobilisation de la justice et de la police.
En dernier lieu, le Maire appelle à poursuivre tous les efforts engagés d’aide à la parentalité : associations, travailleurs sociaux peuvent continuer à aider les familles parfois en difficulté face à des ados fragilisés.
L’heure n’est ni au repli sur soi, ni à la division entre Campinois, mais au contraire à la mobilisation de tous pour que plus jamais aucun jeune, à l’avenir, ici et ailleurs, n’aille se fourvoyer dans des guerres et des crimes sans nom.”

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
23 commentaires pour De la banlieue au Djihad : réaction du maire de Champigny
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi