Publicité
Publicité : Ordival 94
Société | Champigny-sur-Marne | 24/11/2014
Réagir Par

Djihadiste de Champigny : réaction de Laurent Jeanne (UMP)

Djihadiste de Champigny : réaction de Laurent Jeanne (UMP)
Publicité

Laurent JeanneLaurent Jeanne, chef de file de l’opposition UMP à Champigny-sur-Marne, réagit à son tour aux révélations concernant un jeune djihadiste de Champigny-sur-Marne. L’élu s’y oppose au passage au vote d’un voeu contre la reconnaissance d’un Etat palestinien qui doit être présenté en Conseil municipal le 26 novembre. 

Voir son communiqué :

« Je condamne les actes barbares commis par tous les terroristes, refuse les assimilations et les amalgames pouvant être faits au détriment de notre ville et de ses habitants.

Champigny Alternance souhaite que tous les moyens internationaux soient mis en œuvre pour mettre fin aux actes de l’Etat Islamique.  Les massacres commis par DAESCH sont condamnables et sont contraires aux valeurs même de l’Islam.

Nous refusons toute stigmatisation qui pourrait être faite à l’égard de nos compatriotes musulmans ou portugais, et en particulier les jeunes campinois.

A ce titre, nous appelons à la prudence concernant le cas du campinois de Mickaël DOS SANTOS dont la présence  dans la vidéo de DAESCH n’est pas certaine, sa propre mère a fini par  déclarer ne pas reconnaître son fils.

Je refuse la position du Maire et de sa majorité qui utilise  ce cas non avéré pour attiser les tensions au sein de notre ville. Alors qu’une synagogue dans une rue de notre ville a été l’objet d’inscriptions antisémites, le vote d’un vœu sur la reconnaissance d’un état Palestinien au conseil municipal le 26 novembre prochain est de nature à attiser les tensions à Champigny.

L’opposition municipale appelle à la vigilance de chacun sur ces questions car nous sommes tous concernés. »

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi