Élections | | 04/05/2014
Réagir Par

Elections européennes : les Jeunes socialistes donnent de la voix

Elections européennes : les Jeunes socialistes donnent de la voix

Les Jeunes socialistes européens savent se tenir. Joyeux et policé, le rassemblement ce samedi 3 mai au pavillon Baltard de Nogent-sur-Marne de quelques 700 militants venus de toute l’Europe, de la Bulgarie à l’Espagne, en prise direct avec les têtes de liste aux élections européennes mais aussi les ténors du gouvernement, n’avait pas pour vocation de demander des comptes mais plutôt de s’affirmer dans la bonne humeur.

Après des municipales décevantes et en pleine campagne d’Européennes qui ne s’annoncent pas réjouissantes, inutile d’en rajouter. “C’est plutôt à la Rochelle, lors de l’université d’été, que les échanges sont très directs. Aujourd’hui, tout est resté feutré. Il s’agissait davantage de mobiliser“, témoigne un  militant. “Ce rassemblement était une manière de marquer le coup à l’occasion des élections européennes et de témoigner de notre présence militante”, indique Vincent Tisler, animateur fédéral des Jeunes Socialistes du Val de Marne. Le mouvement compte quelques 5000 militants en France dont une centaine dans le département. Ce dimanche 4 mai, tout le monde était du reste de retour sur le terrain pour tracter sur les marchés.

Jeunes Socialistes Europeens Pavillon Baltard 3 mai 2014 4

Sur la scène, le discours vibrant de Laura Slimani, radical et féministe, sonne malgré tout plus à gauche que celui du gouvernement, reflétant le courant Transformer à gauche (majoritaire au sein des MJS) dont est issue la présidente du mouvement. Des paroles combatives qui lui valent une standing ovation. “Ce-sont les Jeunes socialistes qui ont défendu le non-cumul des mandats et le droit de vote des étrangers. C’est normal que nous ayons des positions de gauche, le PS est tout de même un parti de gauche“, commente un militant.

Laura Slimani Pavillon Baltard 3 mai 2014

 

Avant de passer la parole au Premier ministre, la jeune femme évite néanmoins toute provocation, rappelant, avec autant de passion dans l’intonation, toutes les actions de gauche réalisées depuis l’élection de François Hollande. La transition passe bien. Et si les applaudissements sont un peu mollassons au début du discours de Manuel Valls, ce dernier gagne vite son public, glissant du personnage corseté de Premier ministre au militant en campagne pour les Européennes, défendant avec ardeur l’Allemand Martin Schulz (président socialiste du Parlement européen candidat à sa succession). “Vous avez trois semaines pour convaincre!”, lance-t-il.  “C’est quand même courageux de la part de Manuel Valls d’avoir accepté l’invitation”, réagit un militant. Au sein des MJS, c’est comme au PS, chacun son courant. “Tous les membres des MJS n’ont pas le positionnement radical de sa présidente“, glisse un militant.

Manuel Valls Pavillon Baltard 3 mai 2014 3

Mais ce samedi soir, l’heure est la communion et à la mobilisation. Tout le monde est debout pour agiter les drapeaux devant un Manuel Valls et une Laura Slimani qui applaudissent ensemble au son de Bella Ciao.

Laura Slimani Manuel Valls Pavillon Baltard 3 mai 2014

Dehors, un manifestant est venu en solo de Seine-et-Marne avec sa pancarte, protester contre plein de choses, dont l’Europe.

Manif solo devant le Baltard

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Elections européennes : les Jeunes socialistes donnent de la voix
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi