Publicité
Publicité : Ordival 94
Emploi | Le Kremlin-Bicêtre | 02/07/2014
Réagir Par

Externalisation : 230 salariés du Crédit Agricole ont débrayé au Kremlin

Externalisation : 230 salariés du Crédit Agricole ont débrayé au Kremlin
Publicité

Silca externalisationOpérateur informatique du Crédit Agricole, issu du rapprochement des équipes informatiques de la banque avec celle du LCL,  Silca compte près de 700 salariés et s’est installé en 2010 à Okabé, au Kremlin-Bicêtre, non loin du siège du LCL à Villejuif. D’ici 2015, c’est du côté du siège du Crédit Agricole que la fililale devrait déménager, à Saint-Quentin-en-Yvelines. En parallèle, un projet d’externalisation inquiète les salariés.

Ce mardi 1er juillet, ils étaient près de 230 à débrayer au pied de leur immeuble à  l’appel des syndicats CFDT, CFTC, CGT, FO et SNB, entre 10 heures et midi, pendant que  la direction rencontrait les syndicats.

Silca externalisation (3)

« C’est un mouvement intersyndical, nous sommes unanimes » précise Alain Chesnel, délégué du personnel CGT. Depuis quelques mois, la branche informatique du Crédit Agricole est concernée par deux projets de restructuration pour la fin 2014 ainsi qu’un déménagement vers le site du Crédit Agricole de Saint-Quentin en Yvelines à l’horizon 2015. « Le groupe veut externaliser ses métiers à l’étranger et regrouper le pôle technologique sur Saint-Quentin, pour économiser 25% de bénéfices sur nos prestations » explique Jean-Claude Pavlik, délégué SNB (Ndlr. Syndicat national de la banque et du crédit).  « Ils prévoient d’externaliser nos services en dehors d’Europe, en Inde ou au Maroc, où se trouvent déjà des prestataires extérieurs du groupe. Ils travaillent à moindre frais et possèdent des législations moins contraignantes » développe Jean-Pierre Hache, délégué CFTC.

Jean-Claude Pavlik, Jean-Pierre Hache, Alain Chesnel, Silca« Des manifestation sont prévues sur les autres sites, à Montrouge ainsi qu’à Saint-Quentin » reprend Alain Chesnel. « On ne s’attendait pas à avoir autant de monde. Près de 80% du personnel est présent, dont des managers » poursuit-il. « La priorité, c’est de garder nos services internes. Pour le déménagement, on a le temps de se projeter, d’anticiper le changement » explique Patrick Ménez. « Le projet prévoit qu’une centaine de personnes partent à la retraite afin de reclasser les personnes qui seront concernés par les restructurations. Mais la direction risque d’invoquer l’article 15 de la « flexisécurité » qui facilite le licenciement en cas de refus du nouvel emploi proposé, nous n’avons donc aucun engagement pour la sureté de l’emploi » poursuit-il. « Depuis janvier, quelques réunions ont été organisées mais on ne nous a jamais expliqué quels emplois seraient touchés. Ça change tout le temps » résume Jean-Pierre Hache. 

« Silca a déjà réalisé des économies de près de 30% sur son fonctionnement, qui se sont accompagnées de nombreuses transformations dans le service. Aujourd’hui, nous sommes au maximum de nos capacités et le seul moyen de faire des économies est de le faire sur le personnel » déplore Patrick Ménez secrétaire CHSCT. « Au premier trimestre de l’année, le groupe a réalisé un bénéfice qui tourne autour de 1 milliards d’euros, pourquoi a-t-il besoin d’une restructuration ?« questionne encore Claude Pavlik. 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans , , avec comme tags CFDT, CFTC, CGT, Entreprise, FO, Le Kremlin-Bicêtre, Okabe, Plan social, syndicats

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi