Santé | Accueil Val de Marne (94) Villejuif | 28/05/2014
Réagir Par

Gilles Delbos démissionne de la présidence du Conseil de surveillance de l’hôpital Paul Guiraud

Gilles Delbos démissionne de la présidence du Conseil de surveillance de l’hôpital Paul Guiraud

Gilles_Delbos-Rama Wiki CommonsAlors que l’hôpital psychiatrique Paul Guiraud de Villejuif est en proie à un nouveau mouvement social suite à l’annonce du passage de la journée de travail de 8h à 7h36 en contrepartie d’une diminution de 9,5 jours de RTT par an, Gilles Delbos, président du Conseil de surveillance de l’établissement depuis 10 ans, vient de présenter ce mercredi 28 mai sa démission à ce poste à l’Agence Régionale de Santé.

L’élu explique sa position dans un communiqué : « Conséquence des élections municipales, les représentations de la ville de Villejuif et de la Communauté d’agglomération du Val de Bièvre ont changé (ndlr : Fattah Agoune, maire adjoint de Gentilly et Conseiller communautaire et Monique Stanciu, ancienne maire-adjointe de Villejuif ont été respectivement remplacés par Laurinda Da Silva, première adjointe au maire de Fresnes et Edouard Obadia, adjoint à la santé de Villejuif). Les nouveaux membres élus sont tous représentants de la précédente et de l’actuelle majorités présidentielles. J’ai toujours considéré que la situation de l’hôpital Paul Guiraud relevait plus de la conséquence des politiques des gouvernements successifs, que du seul fait d’une direction et d’une situation locales. Considérant la réduction de 11 milliards d’euros d’économies demandée aux hôpitaux publics par le 1er ministre, considérant que les nécessaires investissements d’humanisation et d’amélioration des conditions d’accueil des patients, de modernisation, de diversification et de développement des services de l’hôpital ne peuvent se réaliser sur le dos des personnels qui constituent la proximité et la qualité de la prise en charge des patients, j’ai toujours agi en conséquence pour rassembler la communauté hospitalière autour de l’exigence de ressources nouvelles pour Paul Guiraud auprès de l’Agence Régionale de Santé et du ministère. C’est pourquoi, lundi dernier, lors d’un rassemblement dans la salle du conseil, j’ai apporté, seul, mon soutien aux personnels. Je reste membre du conseil de surveillance et continuerai à faire entendre ma voix, à formuler des propositions alternatives pour Paul Guiraud, pour la défense et le développement de l’hôpital public. »

Réaction du directeur de l’hôpital

« Je regrette cette démission car nous avons bien travaillé avec Gilles Delbos depuis plus de quatre ans », a commenté Henri Poinsignon, le directeur du groupe hospitalier.

Nouvelle élection

Pour élire un nouveau président, le Conseil de surveillance devra être convoqué sous la présidence temporaire du doyen d’âge, André Dubresson, représentant de l’Unafam 94. Ce lundi, le Conseil de surveillance n’avait pu se tenir faute de quorum. Il devait en principe être reconvoqué sous huitaine. Le président peut être membre du collège des élus ou des personnalités qualifiées (représentants d’associations).

Rappel du contexte et mise à jour
Suite à l’annonce d’une diminution des journées de travail de 8h à 7h36 en contrepartie d’une réduction de 9,5 jours de RTT par an, à compter du 1er août, l’intersyndicale SUD-santé, la CGT, FO et CFDT de l’hôpital psychiatrique Paul Guiraud de Villejuif a lancé un appel à la grève à compter du lundi 2 juin, au terme d’une assemblée générale qui s’est tenue ce  mardi 27 mai. Ce mercredi 28 mai, des discussions ont été ouvertes entre direction et syndicat, lors des quelles la direction a proposé de négocier sur les nouveaux projets extrahospitaliers, de plan de formation, de remplacement… Aucune partie n’a en revanche fait de contre-proposition sur l’organisation horaire. Les syndicats maintiennent à ce jour leur préavis de grève pour ce lundi 2 juin. La direction indique de son côté que sa porte reste ouverte à la discussion jusqu’à cette date. Officiellement, le calendrier de négociation sur la nouvelle organisation horaire doit se tenir jusqu’au 6 juin.  Pour prendre connaissance des positions de chaque partie, lire le premier article explicatif avec les positions de la direction et des syndicats, et le second article avec la position du président du Conseil de surveillance et celle de la CME (Communauté médicale d’établissement).
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
3 commentaires pour Gilles Delbos démissionne de la présidence du Conseil de surveillance de l’hôpital Paul Guiraud
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi