Santé | Accueil Val de Marne (94) Saint-Maurice | 13/10/2014
Réagir Par

Grève aux hôpitaux de Saint-Maurice suite à la défenestration d’une patiente Alzheimer

Grève aux hôpitaux de Saint-Maurice suite à la défenestration d’une patiente Alzheimer

hôpitaux de saint mauriceLes soignants des hôpitaux de Saint-Maurice organisent une grève ce mardi 14 octobre suite au décès, au mois d’août, d’une Charentonnaise de 80 ans, patiente de l’unité Alzheimer tombée accidentellement du deuxième étage où était installée l’unité.

Il y a deux ans, l’ARS (agence régionale de Santé d’Ile de France) avait pourtant validé le financement de l’installation de cette unité en rez-de-chaussée avec jardin privatif, « ce qui est la norme pour ce type de structure », insiste le syndicat Sud. « En attendant les travaux les patients ont été installés au 2 ème étage ! Et très rapidement les agents ont vu leurs conditions de travail se dégrader, aucune procédure n’a été mise en place en cas de crise et de violence et l’insécurité est devenue permanente pour les patients dans un service ‘ouvert' », dénonce le syndicat qui rappelle les alertes émises par le Comité hygiène, sécurité et conditions de travail (Chsct).

Le 9 août 2014, une dame de 80 ans a fait une chute mortelle, tombée par la fenêtre du deuxième étage après s’être égarée dans plusieurs pièces. La famille a porté plainte pour homicide involontaire. Depuis, les travaux n’ont toujours pas été réalisés. »Pire, il est envisagé de placer les patients Alzheimer en psychiatrie ce qui a conduit la présidente de l’association Alzheimer du Val de Marne à intervenir auprès de Marisol Touraine, ministre de la Santé », poursuit le syndicat.

Une pétition de soutien a été mise en circulation et les soignants seront en grève ce mardi 14 octobre 2014. Lors de cette journée, la famille sera présente dès 10h du matin devant le service. Par ailleurs, une délégation des personnels et du syndicat Sud accompagnée par la famille de la patiente et la présidente de l’association Alzheimer Val de Marne prévoit d’intervenir au Conseil de surveillance de ce vendredi 17 octobre pour demander l’ouverture des travaux.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi