Municipales 2014 | Nogent-Sur-Marne | 02/03/2014
Réagir Par

Idées de campagne : des moutons pour tondre l’herbe des parcs

Publicité

Robert Schmitz et Alain Fresko MoutonsDes moutons pour tondre l'herbe dans les espaces verts des villes. Voilà l'une des propositions  intercommunales de campagne d'Alain Fresko, candidat Front de gauche-EELV à Nogent-sur-Marne, en partenariat avec le candidat du Perreux, Robert Schmitz. 

Objectif de cet éco-pâturage : éviter de passer la bruyante tondeuse et son carburant polluant et réintroduire cet animal de la ferme dans un milieu urbain, ce qui peut donner lieu à  des projets pédagogiques. « Certaines communes produisent même du fromage : après le petit vin blanc, Nogent serait en passe de devenir la ville du petit fromage blanc ?« , pointe Alain Fresko.

L’expérience existe déjà. Ici et là, entreprises et collectivités  l’ont mise en pratique et une société, Ecomouton, s’est même créée pour mettre à disposition les moutons et s’occuper de leur tonte.  La ville de Paris a fait appel à ses services au printemps 2013 pour inviter ces bêtes laineuses dans une friche de deux hectares de la ville (19e arrondissement). Habitant de Fontenay-sous-Bois et propriétaire d’une PMI fabriquant flexibles de gaz en Haute-Marne, François a pour sa part carrément acheté un couple de moutons d’Ouessant (ces petits moutons noirs résistants) et un bébé bélier moyennant 300 euros. « Il n’y a rien à faire, c’est sympathique, économique et pratique. Il suffit de prévoir un abri pour l’hiver. En revanche, ils broutent tout et apprécient bien les écorces des arbres, il faut donc protéger ces derniers et bien clôturer les espaces avec du grillage  à mouton« , prévient l’entrepreneur. Et en cas de pluie, leurs ongles remuent  la terre, pas question de poser sa serviette de plage après. Mieux vaut avoir cela en tête en cas d’installation dans des parcs urbains. »

Concrètement, le candidat nogentais envisage de tester l’éco-pâturage en s’appuyant sur une structure associative. Les lieux envisagées ?  le  parc Watteau (1,5 ha),  le parc de la Maison Nationale des Artistes (9,2 ha) (à noter toutefois que ce parc n’appartient pas à la ville mais à la Fondation nationale des arts graphiques),  les squares de Nogent, les espaces verts du parc HLM et encore le parc du Tremblay à Champigny-sur-Marne.

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi