Finances locales | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 15/09/2014
Réagir Par

Impact de l’activité économique dans les recettes communales du Val de Marne

Impact de l’activité économique dans les recettes communales du Val de Marne
Publicité

Tour Semarris Rungis (2)Dans le Val de Marne, ce-sont cinq communes sans intercommunalité (Rungis, Chevilly-Larue, Bonneuil-sur-Marne, Orly et Thiais) qui se situent en tête des recettes fiscales issues de l’activité économique (CFE, CVAE, Taxe sur le surfaces commerciales…).

Si l’on additionne les trois principales taxes payées par les habitants de communes, à savoir la taxe d’habitation, la taxe foncière et les taxes liées à l’activité économique (que les recettes alimentent le budget municipal ou intercommunal) la part relative à l’activité économique est de l’ordre de trois-quart à Rungis et de plus de la moitié à Chevilly, les deux communes sur lesquelle est situé le MIN de Rungis. Suivent Bonneuil (et son port), Orly (et son aéroport), Thiais (et ses centres commerciaux). Elle est a contrario à moins de 5% à Ablon-sur-Seine. Ces données ne permettent pas de chiffrer la part de l’activité économique dans l’ensemble des recettes mais donnent une idée de son impact.

Impact Activite economique Fiscalite communale Val de Marne

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi