Grand Paris | Val-de-Marne | 16/01/2014
Réagir Par

J-M Ayrault veut supprimer 92, 93 et 94. Inacceptable réagit C. Favier

J-M Ayrault veut supprimer 92, 93 et 94. Inacceptable réagit C. Favier

Jean-Marc_Ayrault Photo GilbertusC’est sorti du coeur, à peine une minute avant la fin de son interview à la matinale de France Inter ce jeudi 16 janvier. “Je prends la métropole de Paris par exemple, et bien moi je suis favorable à ce qu’on aille vers la suppression des départements de la première couronne (…) “, s’est exclamé  le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, après avoir rappelé que cela fait 

des années que l’on veut réformer le mille feuille territorial. “Et bien bon courage avec les Hauts-de-Seine”, s’est exclamé le journaliste Patrick Cohen. “Vous voyez les difficultés ! mais vous saluez ma volonté et ma détermination, a enchaîné le Premier ministre et je n’ai pas envie de renoncer !”.  (A écouter ci-dessous minute 16)


Interactiv’ : Jean-Marc Ayrault par franceinter

Réaction de Christian Favier

Ch-Favier
Il n’y a pas que dans les Hauts-de-Seine que cela va coincer. Dans le Val de Marne, la réaction du président du Conseil général ne s’est pas faîte attendre : ” Décidément, après les déclarations du Président de la République avant–hier, après le coup de force opéré au parlement sur la création de la Métropole du Grand Paris, avec la suppression des intercommunalités, après le limogeage incompréhensible du président du directoire de la Société du Grand Paris, le pouvoir semble vouloir s’intéresser de très près à l’organisation territoriale de la Région capitale. Je tiens, de nouveau, à dénoncer très fermement la méthode et les buts poursuivis. La méthode d’abord, qui consiste sans aucune concertation avec les élus et les populations à jouer avec des collectivités territoriales de la République comme s’il s’agissait de pièces de Lego que l’on peut désassembler et assembler à loisir. Non, nos collectivités ne sont pas des structures dépensières inutiles. Ce sont des assemblées démocratiquement élues qui administrent leur territoire sous le contrôle de la population et dans une stricte application de la loi. Elles s’attachent, malgré les contraintes de plus en plus pesantes que l’Etat leur fait subir, à contribuer à la vie démocratique, à la qualité de vie de leurs concitoyens et au développement de leurs territoires.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
8 commentaires pour J-M Ayrault veut supprimer 92, 93 et 94. Inacceptable réagit C. Favier
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi