Emploi | Val de Marne | 09/09/2014
Réagir Par

La Cité des métiers dresse le portrait de ses premiers usagers

La Cité des métiers dresse le portrait de ses premiers usagers
Publicité

Cite des metiersOuverte le 10 mars 2014 à Choisy-le-Roi, la Cité des métiers du Val de Marne  vient de réaliser un premier bilan de son activité et du profil de ses visiteurs, à partir d'un échantillon de quelques centaines d'usagers. De mars à début juillet, le site a déjà accueilli 3625 personnes

et organisé une soixantaine d’ateliers. Que viennent chercher les visiteurs? D’abord du boulot, certes, pour un tiers d’entre eux, mais aussi des conseils d’orientation (30%), de la formation (27%) ou encore de l’aide à la création d’entreprise (15%). Plus de 40% sont en situation de recherche d’emploi. Les secteurs qui les intéressent sont prioritairement le commerce, la vente, la distribution et le marketing (25%), puis les services à la personne, le soin et la mode (21%), l’art, l’artisanat, la culture, le spectacle et la décoration (17%) et enfin la médecine, la santé, le social et l’insertion (16%).

Géographiquement, près de la moitié (46%) sont issus de Choisy-le-Roi, mais l’établissement indique une fréquentation qui s’élargit vers l’est du territoire, du côté de Vitry, Ivry, mais aussi Orly.

Des jeunes diplômés

En termes de profil, ce-sont majoritairement des jeunes (49% de 15-29 ans et 27% de 30 à 44 ans) et un quart d’entre eux ont un niveau universitaire de 2e ou 3e cycle. 20% ont un niveau Bac +2, 21% un niveau Bac, 19% un niveau CAP ou BEP. 15 % des visiteurs n’ont en revanche aucun diplôme. Pour la majorité (61% d’entre eux), il s’agit de la première Cité des métiers qu’ils fréquentent

 

 

Voir les résultats détaillés en ligne sur le site de la Cité des métiers.

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi