Publicité
Publicité : Orbival 94
Société | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 05/12/2014
Réagir Par

L’affaire Lepaon suscite des réactions contrastées au sein de la CGT 94

L’affaire Lepaon suscite des réactions contrastées au sein de la CGT 94
Publicité

Thierry Lepaon WCC Julien 31Difficile pour la CGT du Val de Marne de ne pas se sentir particulièrement concernée par l’affaire qui touche son secrétaire général, Thierry Lepaon, alors que ce dernier habite à Vincennes et que les débuts de la polémique à son sujet ont justement commencé par son logement.

Pour rappel des faits, le secrétaire général s’est fait épinglé une première fois début novembre suite à des révélations du Canard enchaîné à propos des 105 000 euros de réfection de son 79 m2 de fonction à Vincennes. Il s’en était alors expliqué en ouverture du Comité central national du syndicat. A nouveau sur la sellette depuis début décembre, Thierry Lepaon doit désormais s’expliquer sur les indemnités de départ de 30 000 euros perçues dans le cadre d’une rupture conventionnelle lors de son passage du comité régional CGT de Basse Normandie pour rejoindre Paris début 2013, confirmées par l’intéressé dans L’Express. Entre temps, le secrétaire général avait du s’expliquer sur les 60 000 euros de travaux dans son bureau.

Au niveau national, le bureau confédéral de la CGT réuni ce vendredi 5 décembre a largement débattu de la question. »La transparence complète sera donnée sur l’ensemble des sujets. La CE (Commission exécutive) confédérale entendra le rapport d’étape de la Commission financière de contrôle et le Bureau confédéral fera des propositions pour améliorer les procédures financières dans la CGT », indique dans un communiqué de ce jour l’organisation syndicale qui dément en revanche qu’un membre du Bureau confédéral ait demandé la démission de Thierry Lepaon. La Commission exécutive nationale se tiendra ce mardi 9 décembre.

La CGT 94 prendra position mardi 9 décembre

C’est aussi ce mardi 9 décembre que se tiendra la CE départementale. « Nous voterons un texte pour exprimer officiellement la position de la CGT 94 sur ce sujet lors de cette commission », indique Daniel Terra-Jorge, porte-parole du syndicat. « Sur le terrain, nos militants ont eu des retours à plusieurs reprises sur ce sujet durant la campagne mais cela ne semble pas avoir eu d’impact. Nous avons progressé dans plusieurs villes comme Joinville ou Cachan » indique le délégué syndical.

Réactions des militants dans le Val de Marne

Et les militants, qu’en pensent-ils en interne ? Les positions en la matière sont contrastées. Si tout le monde net met pas le bouton On pour s’exprimer sur la question, le sujet fait débat. « Je ne veux pas crier avec les loups. C’est une affaire finement amenée pour affaiblir le syndicat« , déclare une militante. « Aucun commentaire, cela concerne la CGT au niveau national », coupe une autre déléguée syndicale. « Ma solidarité avec le secrétaire général est totale. Je condamne les quelques dirigeants de la CGT qui ont utilisé les médias pour lancer cette affaire et instrumentalisent la situation pour relancer des débats stratégiques qu’ils ont perdu, au nom d’un radicalisme sans issue, allant jusqu’à vouloir sortir de  la Confédération européenne des syndicats » pose d’une voix ferme Serge Vinet, secrétaire de la section CGT du bassin villeneuvois. Le rôle d’un syndicat est de rassembler tous les salariés dans la diversité de leurs opinions sur la base de revendications concrètes. »

« La position de la CGT spectacle est que toute la lumière soit faite sur ce sujet« , indique pour sa part Françoise Lamontagne, déléguée CGT à l’INA (Institut national de l’audiovisuel). A titre personnel, je trouve cela extrêmement préoccupant. Ce que l’on reproche à nos représentants politiques, nous ne souhaitons pas que cela se produise chez nous. Je souhaite donc que les informations soient vérifiées et que l’on comprenne comment cela s’est produit pour que cela n’arrive plus. Tout le monde doit rendre des comptes, à tous les échelons. La question n’est pas la personne de Thierry Lepaon. Il faut un contrôle collectif. »

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans , avec comme tags , , Françoise Lamontagne, Serge Vinet, Thierry Lepaon,
8 commentaires pour L’affaire Lepaon suscite des réactions contrastées au sein de la CGT 94
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi