Transports | Val de Marne | 25/11/2014
Réagir Par

L’argent arrive pour le Grand Paris Express, le RER E, RER A et la ligne 11

L’argent arrive pour le Grand Paris Express, le RER E, RER A et la ligne 11

Ligne 15 Sud Grand Paris ExpressLe conseil de surveillance de la Société du Grand Paris (SGP) qui gère désormais non seulement le déploiement du nouveau métro Grand Paris Express mais participe aussi au plan de modernisation des transports, a adopté son budget 2015 à l’unanimité ce lundi 24 novembre, portant sur un montant total de 817 millions d’euros, en augmentation de 512 millions d’euros par rapport aux dépenses de 2014.

RER A, RER E, Ligne 11

Bonne nouvelle pour l’Est parisien, le conseil de surveillance a par ailleurs autorisé la signature de trois conventions de financement du plan de mobilisation pour les transports concernant  le prolongement du RER E à l’Ouest (119 millions d’euros), le prolongement de la ligne 11 à Rosny-Bois Perrier (64,8 millions d’euros) et la modernisation du RER A (92,6 millions d’euros). (Ces sommes correspondent à des participations à des phases de projet et pas aux chantiers complets bien sûr. Pour rappel, le prolongement à l’Ouest du RER E est par exemple évalué à 3,7 milliards d’euros.)

Détail du budget

Sur ses 817 M€ de budget 2015, la SGP prévoit d’en consacrer plus de la moitié (456 millions d’euros) à l’investissement. Elles concernent pour 186 M€ les études de maîtrise d’oeuvre et assistance à maîtrise d’ouvrage, principalement sur la ligne 15 sud et les lignes 16-17 sud-14 nord, pour 166 M€ en acquisitions foncières (dont 75% sur les lignes 15 sud et 16-17 sud-14 nord) et 100 M€ en déviations de concessionnaires et autres travaux préparatoires (dont 97 M€ sur la ligne 15 sud)…

Le budget consacre également 268 millions d’euros en contributions à des projets réalisés par d’autres maîtres d’ouvrage, c’est-à-dire pour 2015 : le prolongement de la ligne 14 entre Saint-Lazare et Mairie de Saint-Ouen (111 M€), EOLE pour 104 M€, le ligne 11 pour 29 M€ et la modernisation du RER A pour 9 M€). Est également compris dans cette enveloppe le financement des dépenses d’études liées à l’adaptation des réseaux existants (15,6 M€).

D’un montant de 94 millions d’euros, les dépenses de fonctionnement se répartissent elles-mêmes entre des dépenses d’études à 40% (infrastructure, gares, sites de maintenance, systèmes et sécurité, environnementales, valorisation…), des dépenses d’assistance à maîtrise d’ouvrage et encore des dépenses liées à l’organisation des enquêtes publiques qui seront lancées en 2015 sur la totalité des tronçons du Grand Paris Express.

D’où vient l’argent ?

Les recettes prévisionnelles 2015 s’élèvent à 501 millions d’euros. Elles sont essentiellement issues de ressources fiscales (60 M€ au titre de l’imposition forfaitaire sur les entreprises de réseau, 320 M€ au titre de la taxe locale sur les bureaux et 117 M€ au titre de la taxe spéciale d’équipement). Pour rappel, il est aussi prévu que que l’État apporte un soutien budgétaire à la Société du Grand Paris à hauteur de 1 milliard d’euros (sur plusieurs années) qui pourra être engagé à compter de 2015 en fonction des besoins de financement de la société. L’Etat a également demandé aux collectivités locales d’apporter 25 % de la contribution prévue dans le protocole du 26 janvier 2011, soit 0,225 milliard d’euros. La SGP pourra enfin recourir à l’emprunt qu’elle remboursera par la suite grâce aux recettes fiscales affectées puis des redevances payées par les exploitants une fois les transports mis en service.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
4 commentaires pour L’argent arrive pour le Grand Paris Express, le RER E, RER A et la ligne 11
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi