Municipales | Accueil Val de Marne (94) Alfortville | 10/09/2014
Réagir Par

L’Association des maires de France dit non à Luc Carvounas

L’Association des maires de France dit non à Luc Carvounas
Publicité

Luc CarvounasC’est un binôme inédit qui se présentera à la présidence de l’Association des maires de France (AMF) le 25 novembre prochain, constitué du député-maire UMP de Troyes, François Baroin, et du premier vice-président de l’association, le maire PS d’Issoudun, André Laignel, déjà candidat en 2011 mais à l’époque contre l’actuel président UMP Jacques Pélissard.

La raison de ce binôme droite-gauche? l’incertitude sur l’évolution institutionnelle des communes et leur marge de manœuvre financière, nécessitant selon les deux candidats un rassemblement des élus au-delà des clivages. (Voir leur pacte de gestion rédigé en commun). Les deux candidats, François Baroin comme président et André Laignel comme vice-président, ont déposé leur candidature commune avant le 18 juillet, date limite de réception, et deux listes paritaires droite-gauche ont également été proposées pour les renouvellement des 36 membres du bureau et des 100 membres du comité directeur. Aucune autre candidature n’a été déposée à cette date du 18 juillet.

Au sein du PS, qui peine ses derniers temps à discipliner ses troupes, cette initiative d’union droite-gauche n’a pas enchanté tout le monde. Fin juillet, le groupe PS du Sénat a demandé à ce qu’une candidature PS figure au scrutin, à l’initiative du sénateur-maire PS d’Alfortville Luc Carvounas, lequel s’est déclaré prêt à se porter candidat (voir son interview de l’époque dans la Gazette des communes). Pour enfoncer le clou, il a cosigné avec une dizaine d’élus une tribune en ce sens dans la Gazette de ce 8 septembre, réclamant la réouverture du processus de candidature à la présidence de l’AMF et refusant ce ticket droite-gauche après des élections municipales où le clivage a été plus que jamais exacerbé. « Jamais une campagne locale n’avait été marquée par un tel clivage entre droite et gauche, par un tel amalgame entre politique nationale et municipale. (…) A peine sommes-nous sortis de cette séquence électorale, qu’une nouvelle s’annonce, elle aussi compliquée pour la gauche : le renouvellement de la moitié des sièges de sénateurs. Là encore, le clivage gauche / droite sera à son paroxysme alors que l’UMP ne rêve que de refermer ce qu’elle considère comme une parenthèse institutionnelle illégitime, une gauche majoritaire à la haute assemblée« , expose l’élu, premier fédéral du PS Val de Marne. « L’AMF doit être un lieu d’expression pluraliste, reflétant chacune des sensibilités qui la composent. N’ayons pas peur du débat qui doit légitimement s’organiser à l’occasion du renouvellement de ses instances dirigeantes », conclut-il. (voir la tribune complète)

Dans un communiqué de ce 9 septembre, l’AMF a répondu par une fin de non-recevoir, rappelant son indépendance et reprécisant le règlement électoral de l’association.  » Cette indépendance est plus que jamais nécessaire dans une période décisive pour l’avenir  du bloc communal. Elle est indispensable pour porter haut et clair la voix des collectivités  locales de proximité, dans le cadre d’un dialogue exigeant mais toujours loyal et constructif  avec l’Etat », insiste le communiqué. (Voir la réponse complète).

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

27 commentaires pour L’Association des maires de France dit non à Luc Carvounas
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi