Education | Accueil | 21/03/2014
Réagir Par

Le collège Politzer pilote dans la lutte contre le décrochage scolaire

Le collège Politzer pilote dans la lutte contre le décrochage scolaire

Florence Robine Visite College DecrochageLutter contre le décrochage scolaire au collège en sortant les adolescents des salles de classe pour leur faire découvrir de façon individualisée des métiers, formations et les inciter à se projeter dans leur futur professionnel, tel est le principe du DIF (Découverte individualisée des formations) actuellement testé au collège Georges Politzer d’Ivry-sur-Seine.

Cette initiative anti-décrochage s’adresse aux élèves de 4e et 3e et constitue une alternative aux classes relais déjà existantes qui permettent de sortir pendant plusieurs semaines les élèves décrocheurs de leur classe habituelle pour les remotiver grâce à du travail en très petit groupe.

Au collège Georges Politzer, la découverte individualisée des formations s’effectue sur un cycle de six semaines. Ce jeudi 20 mars, la rectrice de l’Académie de Créteil, Florence Robine, était sur place pour échanger avec les élèves et leurs tuteurs.

College Viiste Rectrice
Je n’aimais pas trop être au collège. J’ai accepté de participer au DIF pour souffler un peu et être en dehors de la classe”, témoigne Anna, élève de troisième. Deux après-midi par semaine, ses camarades et elle s’absentent de leur classe respective pour participer à des modules qu’ils choisissent à la carte.

Ces modules se composent d’ateliers, mais aussi de visites d’établissements et d’entreprises pour découvrir les formations et les métiers de leur secteur géographique. Une façon de préparer leur orientation en élargissant l’horizon professionnel dans lequel ils se projettent. “J’ai été à la RATP et découvert qu’il n’y avait pas seulement  contrôleur et conducteur mais 245 métiers différents” explique Samah.

Chaque élève doit tenir un carnet de bord, qu’il remplit après chaque module. Ces prises de notes lui servent de support lorsqu’il rencontre individuellement son tuteur pour faire le point chaque semaine. “En général, ils ont du mal à sortir du DIF6 (DIF 6 car ce dispositif s’adresse pour l’instant à des élèves du district n°6 du département, celui d’Ivry-Vitry) et le retour en classe est parfois difficile car ils ont envie de retourner en stage” indique Nasser, tuteur de plusieurs élèves de 3ème à Politzer. C’est le cas de Djénébou : “Je voulais devenir hôtesse de l’air mais j’avais aussi envie de découvrir d’autres métiers.” Ismaël, désormais délégué au conseil d’administration du collège, a pour sa part effectué un mini-stage qui lui a confirmé que l’électrotechnique était bien un domaine qui l’intéressait.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans , avec comme tags , Education,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi