Sport | | 09/11/2014
Réagir Par

Le football de Chennevières au tribunal

Le football de Chennevières au tribunal

Football © sp4764 - FotoliaLe football de Chennevières-sur-Marne tourne ces derniers temps à la série B, et le prochain numéro se jouera au tribunal administratif de Melun mercredi 12 novembre. Petit rappel des épisodes précédents.

En cette rentrée 2014, le FCC (Football club de Chennevières),  club historique de la ville, a arrêté son activité, faute de subvention et de créneau dans les terrains de sport, suite à une série de dysfonctionnements. Entre autres, son dirigeant était suspendu pour fraude par la Fédération française de football et les comptes de l’association n’avaient pas été présentés à la ville pour justifier de ses subventions municipales.

Début 2014, un nouveau club s’est monté, le Football racing club de Chennevières, sous l’égide de David Donadéi, candidat au premier tour des élections municipales pour la 3e fois, et qui a réalisé un score de 3,50%. En avril, ce tout nouveau club a obtenu du Conseil municipal une subvention exceptionnelle de 3500 euros pour couvrir un tournoi à Evian. En juin, le Conseil a voté une nouvelle subvention en sa faveur de 5 000 euros, qui n’a pas été versée. N’ayant pas obtenu le paiement de cette seconde subvention, non plus que des créneaux dans les terrains de sport de la ville, le président du club a déposé une plainte en référé (procédure d’urgence) pour sommer la ville de le payer. “Je n’ai pas pu licencier les 70 gamins qui se sont présentés à mon club début octobre, faute de la subvention qui avait été votée. La ville n’a pas tenu parole et m’a supprimé ma subvention sans explications. En parallèle, elle a créé une école municipale concurrente, sans même prendre la peine de me proposer d’y participer”, ne décolère pas David Donadéi. Pourtant, c’est moi qui ai permis à Jean-Pierre Barnaud d’être élu en lui donnant mes 3,50% du premier tour, et je suis un Canavérois depuis 30 ans” poursuit le dirigeant du club, qui a mis la ville au tribunal.

Au sein de la mairie, les arguments sonnent différemment. “Nous avons été obligés de verser une subvention exceptionnelle de 3500 euros en avril car les parents avaient déjà payé pour la participation de leur enfant au tournoi d’Evian et nous ne voulions pas les priver de cet événement”, indique-t-on au cabinet du maire. Depuis, l’intégralité des justificatifs liés à l’usage de cet argent pour rembourser les transports, dans les modalités demandées par la  ville, n’auraient pas été apportées, non plus que l’ensemble des documents concernant l’association en vue de l’octroi de la subvention de 5000 euros. “Ces affirmations sont diffamatoires. J’ai moi-même apporté l’intégralité des factures à la mairie, en date du 22 et 24 septembre“, répond David Donadéi.

Alors que beaucoup d’enfants de Chennevières sont partis s’inscrire dans les clubs de football d’Ormesson-sur-Marne ou de Saint-Maur-des-Fossés, la ville a décidé de créer une école municipale de football.

Cette nouvelle école démarrera ses activités à l’occasion d’une journée portes ouvertes le samedi 22 novembre. (Voir article à ce sujet).

Le tribunal de Melun arbitrera le différend entre la municipalité et le président du Racing football club ce mercredi 12 novembre à 11 heures.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Le football de Chennevières au tribunal
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi