Education | Accueil Val de Marne (94) Le Kremlin-Bicêtre | 27/06/2014
Réagir Par

Le lycée Brosselette défend sa classe services à la personne auprès du ministre

Le lycée Brosselette défend sa classe services à la personne auprès du ministre

creteil rectorat« La suppression d’une classe de 2nde bac pro ASSP (accompagnement, soins et service à la personne), à la rentrée 2014, est totalement injustifiable au regard des besoins sociaux en matière d’encadrement et de soins adaptés au vieillissement », alerte dans une lettre ouverte au  ministre de l’Education nationale, Benoit Hamon,  le Conseil d’administration du lycée Pierre Brossolette du Kremlin-Bicêtre, qui se bat pour conserver ses trois secondes spécialisées dans l’accompagnement et les services à la personne.

« Le rectorat a reçu une délégation des personnels le 11 février 2014 et a confirmé cette suppression au nom d’un «surdimensionnement» de la filière ASSP. Le lendemain, le gouvernement présentait à la presse un projet de loi d’orientation et de programmation pour l’adaptation de la société au vieillissement, reposant sur trois piliers : anticipation du vieillissement, adaptation de la société au vieillissement et accompagnement de la perte d’autonomie (prise en charge de la dépendance). Le moins que l’on puisse dire, c’est que le rectorat de Créteil a choisi de ne pas anticiper. L’offre de formation qui sera de plus en plus « sous-dimensionnée »au regard des besoins liés au vieillissement », poursuit ainsi la missive. « Les élèves que nous formons dans la filière ASSP de l’établissement trouvent des débouchés dans l’emploi et une poursuite d’études, par exemple dans les écoles préparatoires au diplôme d’aides soignantes ou d’infirmières. »

En désaccord sur cette décision, le Conseil d’administration a rejeté la dotation horaire globale de l’établissement mais n’a pour l’instant pas obtenu gain de cause, malgré les soutiens d’élus locaux.

Voir la lettre ouverte.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi