Publicité
Publicité : Ordival 94
Société | Nogent-Sur-Marne | 10/01/2014
Réagir Par

Le ton monte entre Karine Renouil et Jacques JP Martin

Publicité

Au cas où certains douteraient encore de la réelle concurrence aux élections municipales de 2014 à Nogent-sur-Marne, entre Karine Renouil, ex-adjointe aux finances de la ville, et le maire sortant UMP Jacques JP Martin, les derniers échanges d’amabilité entre les deux candidats devraient lever toute ambiguïté.

Le ton est monté d’un cran cette semaine lorsque Karine Renouil a annoncé qu’elle ne passerait aucun accord avec la majorité sortante au second tour. Une déclaration à laquelle le maire a réagi en indiquant que c’est lui qui avait refusé cette hypothèse lorsqu’elle lui avait annoncé son intention de se présenter.

Quelques jours plus tard, c’est l’équipe de campagne du maire qui a pris le relais en demandant à la candidate de s’expliquer dans un  cinglant communiqué : « Alors que vous avez intégré l’équipe de Jacques JP Martin en 2008, que vous avez participé et voté tous les projets de la majorité municipale, vous avez décidé de vous présenter aux prochaines élections.Comment expliquer votre adhésion à la politique menée par notre équipe depuis 6 ans ? Où est la logique ? Le seul argument que vous avancez est une déclaration de Jacques JP Martin en 2008 : « A l’issue de ce second mandat, qui sera mon dernier mandat comme je m’y étais engagé en 2001 ». Aujourd’hui, il assume pleinement sa déclaration, mais vous omettez volontairement de dire qu’avec vos collègues vous avez formulé le voeu en 2012 qu’il reconsidère sa décision : « afin que nous poursuivions ensemble pour Nogent, notre action au-delà de 2014 ! ». (…) Vous vous attribuez des « victoires » laissant entendre que c’est grâce à vous que les impôts n’ont pas augmenté. Vous plaisantez ! La réalité est différente : c’est un engagement de campagne que toute l’équipe, par son travail, a tenu. Quant à vous nous savons tous que vous n’assistiez pas souvent aux réunions préparatoires et que quand vous y veniez, vous arriviez en retard et partiez avant la fin. Par ailleurs, rétablissons la vérité : Vous n’avez pas démissionné de votre plein gré mais contrainte par l’équipe lors d’un conseil municipal. De même, ce n’est pas vous, c’est Jacques JP Martin, qui vous a fait savoir qu’il ne passerait pas d’accord au second tour. »

Réponse de Karine Renouil

« Ma candidature à l’élection municipale a fait l’objet de deux (!) communiqués de presse ces derniers jours de la même équipe de campagne. Dans le cadre d’une campagne apaisée et constructive, je choisis de ne pas répondre point par point aux attaques mensongères dont je fais l’objet. Je rencontre chaque jour des Nogentais et j’ai la très ferme conviction, à leur contact, qu’ils attendent autre chose des hommes et des femmes politiques qui présideront demain aux destinées de notre ville. C’est pourquoi je souhaite uniquement communiquer sur mon équipe et notre projet au cours de la campagne qui mènera à l’élection municipale des 23 et 30 mars prochain« , a réagi l’intéressée.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags , Karine Renouil, municipales, Nogent
34 commentaires pour Le ton monte entre Karine Renouil et Jacques JP Martin
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi