Publicité
Publicité : Ordival 94
Santé | Charenton-le-Pont | 25/06/2014
Réagir Par

La piscine de Charenton-le-Pont fermée suite à la présence de légionelles

La piscine de Charenton-le-Pont fermée suite à la présence de légionelles
Publicité

Colonies_de_legionelles WikicommonsSuite à la détection de légionelles dans la piscine Télémaco Gouin de Charenton-le-Pont, lors d’analyses de contrôle, l’établissement a été fermé au public depuis quelques jours et ne rouvrira qu’à la fin de l’été en raison des travaux de réfection qui y étaient déjà programmés.

Afin de ne pas affoler la population, la mairie n’a pas communiqué sur la raison sanitaire de cette fermeture. Un choix dénoncé par le président du groupe PS, Gilles-Maurice Bellaïche, qui demande dans un communiqué « que toute la lumière soit faite sur les mesures correctives qui ont été prise afin d’éradiquer cette contamination » et réclame de réfléchir à un nouveau centre nautique pour remplacer l’établissement jugé vieillissant.

A la mairie, on explique que les mesures de contrôle ont permis de prendre toutes les mesures de précaution nécessaires par anticipation et qu’aucun risque n’a été encouru.

Qu’est-ce que les légionelles et la légionellose?

Pour précision, les légionelles (sortes de bactéries qui comprennent une cinquantaine d’espèces différentes dont la Legionella pneumophila responsable de la maladie de la Légionellose) sont naturellement présentes dans l’eau douce et se développent particulièrement entre 20 et 45 degrés dans les réseaux d’eau stagnante. Elles sont en revanche détruites à partir de 60 degrés. C’est pourquoi il est recommandé de régler son chauffe-eau à 60 degrés.

La contamination ne s’effectue pas en buvant l’eau mais par inhalation des gouttelettes en suspension. Il n’y a pas non plus de transmission d’une personne à l’autre. La maladie peut prendre une forme bénigne (dans 95% des cas) proche d’une bonne grippe, il s’agit alors de la fièvre de Pontiac, ou une forme plus grave (généralement chez les personnes plus fragiles), la Légionellose – également appelée maladie du légionnaire, qui prend la forme d’une pneumonie, mortelle dans 10 à 15% des cas. En France, 1170 cas de Légionellose ont été diagnostiqués en 2011 dont 137 en Ile de France.

Voir la brochure dédiée à la Légionellose et sa prévention par l’ARS, agence régionale de santé.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi