Publicité
Publicité : Welcome94 - l'énergie d'entreprendre
Culture | Val-de-Marne | 29/01/2014
Réagir Par

Les élus écologistes s’inquiètent pour le festival de l’Oh!

Les élus écologistes s’inquiètent pour le festival de l’Oh!

Festivaldel'oh-2013Dans le contexte de réduction budgétaire d’un certain nombre de postes par le Conseil général du Val de Marne (voir détail du budget 2014), le Festival de l’Oh! manifestation destinée à sensibiliser le grand public sur la question de l’eau de manière festive, a vu son budget diminué de 10%, soit 175 000 euros.

Cette réduction a donné lieu à une réaction très vive des élus écologistes lors de la séance du Conseil général de ce lundi 27 janvier. “Cette réduction va rendre difficile la tenue de ce festival qui constitue l’un des éléments de la notoriété de notre département en Ile de France et même à l’étranger“, s’est inquiété Daniel Breuiller tandis que Jacques Perreux évoquait même les “coeurs qui saignent” des acteurs de ce festival à l’idée d’une remise en cause de cet événement.

Une pétition intitulée “Ne coulez pas le festival de l’Oh!” a même été lancée à l’attention du président du Conseil général, et déjà signée sur Internet par quelques 700 personnes.

Cette initiative  a suscité la réaction des élus du groupe Front de gauche. “Nous sommes surpris par cette pétition mise en ligne depuis le 22 janvier sans qu’aucun des signataires n’ait eu a courtoisie d’appeler le cabinet pour s’enquérir de la réalité. Il n’est pas question de couler ce festival. Cette manifestation emblématique qui a vu le jour en 2001 ne va pas disparaître. L’effort demandé s’inscrit dans une démarche de concertation entreprise depuis juin“, a réagi Didier Guillaume, vice-président en charge notamment du festival de l’oh!

Du Val de Marne à l’Ile de France ?

Le Festival de l’Oh! est né en 2001 sous la houlette de Jacques Perreux à l’époque conseiller général PCF (il a rejoint EELV en 2009). Récemment, le conseiller général et régional a planché sur l’esquisse d’un festival à l’échelle régionale, tous en Seine, qui intégrerait les initiatives festives liées à l’eau des autres départements d’Ile de France (voir article détaillé sur le projet). En attendant, les départements ont déjà communiqué de manière commune autour de leur projet respectif dès le printemps 2013 sous le slogan : le Grand paris se met à l’eau.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Les élus écologistes s’inquiètent pour le festival de l’Oh!
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi