Politique | Val-de-Marne | 20/10/2014
Réagir Par

Les élus FN du Val de Marne défendent leurs six mois de mandat

Les élus FN du Val de Marne défendent leurs six mois de mandat

jeunes-FN-PlessisA quelques mois des élections départementales, les jeunes élus du Front National Val de Marne ont profité de la venue de Gaëtan Dussausaye, le tout nouveau directeur du Front National Jeunesse (FNJ), au Plessis-Trévise, pour dresser leur bilan, six mois après les élections municipales 2014.  

Présents dans 11 villes du département, les candidats FN y ont remporté 24 sièges (voir détail ci-dessous), comptant parmi eux le plus jeune conseiller municipal FN de France, Gaëtan Marzo, à Créteil.  « Le Val-de-Marne reflète l’engouement national pour le FN et les idées de Marine Le Pen« , estime Dominique Joly, président de la fédération 94, optimiste concernant les prochains scrutins. Alors que le parti de Marine Le Pen envisage de présenter des candidats dans tous les cantons, le Val de Marne ne devrait pas faire exception, qui avait déjà été présent au second tour, sans remporter de siège, dans 8 cantons en 2011.

« Aux dernières élections (ndlr : élections européennes), le FN est devenu le premier parti de France. Et cela tient beaucoup à la jeunesse et aux jeunes qui se sont engagés. Le FNJ représente 25 000 adhérents« , se réjouit Gaëtan Dussausaye, qui vient de remplacer Julien Rochedy à la tête du FNJ et pour qui cette visite au Plessis constituait le premier déplacement à ce poste. Et ce n’est qu’un début : la jeune génération, dont je fais partie (ndlr : né en 1994), n’avait connu que des gouvernements de droite et pouvait espérer de la gauche », espère-t-il.

En attendant les prochains scrutins, les nouveaux élus ont présenté leurs chevaux de bataille en tant que conseillers d’opposition, insistant sur leur ancrage local. A Villiers-sur-Marne,  Gilles Parmentier, veut s’opposer « par tous les moyens » au projet de construction d’une mosquée, s’inquiétant d’un « prêche radical proche des Salafistes. »  A Créteil, Gaëtan Marzo se penche sur l’octroi des subventions aux associations. Au Plessis, Maxime Chevalier assure « lutter au quotidien contre le bétonnage« .  A Villejuif encore, Alexandre Gabory, seul élu FN au sein du Conseil municipal, espère pouvoir mettre le maire en minorité en jouant sur le contexte politique local particulier (majorité municipale composée de tendances de droite – UMP, UDI, et de gauche – EELV, Ex PS). A Vitry, François Paradol entend jouer l’opposition au sein la Communauté d’agglomération Seine-Amont, dont il est élu.

dussausaye-marzo-parmentier-jeune-FN-plessis

Les élus poursuivent en parallèle leur campagne, déjà au taquet pour les départementales 2015 même si les investitures n’ont pas encore été données, investissant les marchés ou les comités de quartier, et multipliant les réunions de section. « On nous traite comme des parias, ce qui nous rend encore plus déterminés« , motive Dominique Joly.

23 conseillers d’opposition dans le Val de Marne

VilleTête de listeSièges
ArcueilDenis Truffaut3
Champigny-sur-MarneJean-Marie Rougier2
CréteilGaétan Marzo3
Le Perreux-sur-MarneClaude Lédion1
Le Plessis-TréviseMaxime Chevallier2
Limeil-BrévannesJean-Jacques Lejemble2
OrmessonAlexandre Pallares1
VillejuifAlexandre Gaborit1
Villeneuve-Saint-GeorgesDominique Joly4
Villiers-sur-MarneGilles Parmentier2
Vitry-sur-SeineFrançois Paradol3
Total24
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
66 commentaires pour Les élus FN du Val de Marne défendent leurs six mois de mandat
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi