Transports | Choisy-le-Roi | 12/09/2014
Réagir Par

Les enchères montent autour du RER C: pas d’appels d’offre pour G. Pépy, bus et indemnisation pour V. Pécresse

Publicité

OLYMPUS DIGITAL CAMERACombien de temps pour les travaux de réparation de la ligne de RER C suite à l'incendie cet été du poste d'aiguillage des Ardoines de Vitry-sur-Seine ? Il y a quelques jours, la SNCF avait annoncé une durée incompressible de deux ans et demi,

compte-tenu des obligations réglementaires (appel d’offre, test…) et d’autres éléments comme la réalisation sur mesure du nouveau poste. De quoi agacer le demi-million d’usagers quotidiens de la ligne, déjà à la peine sur ce réseau, mais aussi les élus régionaux qui leur rendent des comptes, alors que les élections se rapprochent, quand bien même la date du scrutin n’est toujours pas fixée.

Jean-Paul Huchon, président de la région et du Stif (Syndicat des transports d’Ile de France), et Pierre Serne, vice-président en charge des transports, ont donc réagi dans un communiqué, indiquant ne pas pouvoir accepter un tel délai.

 

 

 

Valérie Pécresse réclame des bus et une indemnisation des usagers

De son côté, Valérie Pécresse, présidente du groupe UMP au sein du Conseil régional, a fait le déplacement ce jeudi 11 septembre en gare RER C de Choisy-le-Roi, et réclamé non seulement la réduction du délai de reconstruction du poste d’aiguillage mais aussi demandé au président de la région et du Stif la mise en place d’un plan de transports de substitution sous la forme de bus de rabattement, ainsi qu’un audit sur tous les équipements équivalents en Ile-de-France. « Le poste d’aiguillage datait de 1969 et près de 10% des caténaires du RER C ont plus de 80 ans« , a-t-elle ainsi insisté. Venue avec le président de la FUT-SP, Jean-Claude Delarue, Valérie Pécresse a également proposé l’instauration d’une indemnisation des usagers.

Guillaume Pépy prêt à s’affranchir de l’appel d’offre

Face à cette pression, le président de la Sncf, Guillaume Pépy, a déclaré être prêt à se passer d’un nouvel appel d’offre pour accélérer la procédure.

Un taux de ponctualité qui s’en ressent au quotidien

En attendant le retour à la normale, le trafic est légèrement perturbé au quotidien. Le taux de ponctualité (pourcentage de voyageurs arrivés à destination avec moins de 5 minutes de retard) est ainsi descendu à 87% contre environ 91,5% pendant le premier semestre 2014 et 90,5% en 2013. Sont concernés en premier lieux les axes Brétigny / Invalides et Pont de Rungis Aéroport d’Orly / Pontoise. Voir le détail.

Daniel Guérin demande un plan Marshall pour le RER C

Daniel Guérin, conseiller général et régional MRC a pour sa part appelé à un « Plan Marshall  de remise à niveau de cette ligne, laissée en déshérence depuis plus de 40 ans » et demandé à Jean-Paul Huchon d’inscrire cette question à l’ordre du jour du prochain conseil d’administration du STIF qui se tiendra le 1er octobre  prochain.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

18 commentaires pour Les enchères montent autour du RER C: pas d’appels d’offre pour G. Pépy, bus et indemnisation pour V. Pécresse
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi