Municipales | Accueil Val de Marne (94) Fontenay-sous-Bois | 01/09/2014
Réagir Par

Les municipales de Fontenay au tribunal le 3 septembre

Les municipales de Fontenay au tribunal le 3 septembre
Publicité

Mairie FontenayC’est ce mercredi 3 septembre à 10h que sera examinée au Tribunal Administratif de Melun la requête en annulation des élections municipales 2014 à Fontenay-sous-Bois déposée par David Dornbusch, colistier de Murielle Michon dont la liste citoyenne de centre-gauche avait obtenu 8,23% des voix au premier tour.

Pour rappel, c’est le maire PCF Jean-François Voguet qui a été réélu au second tour avec près de 60% des voix. L’ancien secrétaire de section du PS, exclus du parti depuis sa candidature dissidente aux législatives de 2012, reproche notamment à la municipalité d’avoir fait poser des «vrais faux panneaux» devant les bureaux de vote quatre mois avant les élections, d’avoir fait diffuser par le journal municipal de mars 2014 d’un appel à voter pour le maire sortant ou encore d’avoir fait participer 237 agents municipaux à la campagne électorale. «La mairie communiste de Fontenay a une longue tradition de fraude électorale sanctionnée par la justice, attaque David Dornbusch. En 1976 une élection cantonale a été annulée par le Tribunal Administratif pour fraude à Fontenay. De nouveau en 1980, et ce alors que l’actuel maire JF Voguet était déjà premier adjoint. Enfin, le Conseil Constitutionnel a été contraint de corriger les résultats de Fontenay-sous-Bois lors de la proclamation des résultats des élections présidentielles de 1988 tant ceux-ci étaient anormaux»

«Il s’agit avant tout d’un buzz médiatique et nous sommes très confiants au vu de l’écart de voix, réagit le directeur de cabinet du maire. Les panneaux mis en place l’ont été par décision du bureau municipal et toutes les forces politiques les ont utilisés. Quant aux agents municipaux, ce-sont aussi des citoyens et on ne peut leur reprocher d’avoir une activité militante en dehors de leurs heures de travail. Certains agents ont du reste fait campagne pour des candidats adverses du maire sortant. Concernant la tribune, il y eu effectivement une erreur de publication de la part du PRG mais nous nous en sommes aperçus immédiatement. Le PRG a payé pour cette utilisation des moyens municipaux et le journal a été peu diffusé, retiré de tous les lieux publics. A noter en outre que les listes Modem et UMP avaient fait pareil la semaine précédente.»

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
9 commentaires pour Les municipales de Fontenay au tribunal le 3 septembre
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi