Education | Val de Marne | 04/06/2014
Réagir Par

Les nouveaux rythmes scolaires se précisent, difficilement, dans le Val de Marne

Publicité

Rythmes ScolairesCe vendredi 6 juin, les villes qui n'auront pas indiqué comment elles comptent mettre en oeuvre les nouveaux rythmes scolaires (sur 9 demi-journées) se verront imposer un emploi du temps. A quelques jours de l'échéance, les annonces se succèdent donc pour poser ses conditions.

Quelques villes restent néanmoins rebelles, comme à Limeil-Brévannes où la maire UMP Françoise Lecoufle a indiqué qu’elle n’appliquerait pas le décret ou à L’Haÿ-les-Roses où Vincent Jeanbrun, également nouveau maire UMP,  annonce qu’il compte l’attaquer en justice. L’association départementale des maires communistes prévoit pour sa part d’annoncer sa position ce vendredi 6 juin, le jour J.

Dans certaines communes, la question ne fait pas l’unanimité. A Vitry-sur-Seine, le sujet a créé un clash en plein Conseil municipal. Au Kremlin-Bicêtre, c’est une école, Charles Péguy, qui était occupée symboliquement ce mardi soir par les parents d’élèves pour protester contre la proposition horaire de la ville qui propose une pause déjeuner trop longue. Pour marquer le coup, les parents avaient même invité la chronobiologiste Claire Leconte pour débattre. « La mairie prévoit de faire déjeuner des enfants après 13h30, la collation serait réintroduite et le temps du soutien scolaire (APC) se ferait à partir de 12h00. Cela nous parait impensable de faire déjeuner les enfants à 13h30 », dénonce Gilles Valet, de la FCPE.

Dans ce dernier round d’un sujet qui a fortement mobilisé élus, syndicats enseignants et fédérations de parents d’élèves, une manifestation est organisée ce mercredi 4 juin en début d’après-midi devant l’Inspection académique de Créteil. Une grève est également envisagée le 19 juin, date du CDEN qui actera de tous les calendriers de mise en oeuvre en septembre 2014. Le temps sera ensuite à l’organisation effective de la rentrée, avec mercredi ou samedi travaillé.

Rythmes scolaires : rappel du contexte
Publié en janvier 2013, le décret du ministre de l’Education nationale Vincent Peillon (voir le détail du décret, sa genèse et les comparaisons avec les autres pays) prévoyait le retour à une semaine de 5 jours (mercredi ou samedi travaillé) en septembre 2013 ou en septembre 2014, selon le choix des communes. En 2013, aucune ville du Val de Marne n’a souhaité franchir le pas dès la rentrée 2013.  Dans son discours de politique générale, le nouveau Premier ministre Manuel Valls a annoncé un assouplissement du décret. Ce décret a été publié le jeudi 8 mai. Il permet notamment de regrouper les activités périscolaires de la ville sur une seule demi-journée ou bien de réduire les semaines de cours en rattrapant sur les vacances d’été, à condition de conserver un minimum de huit demi-journées de cours par semaine dont cinq matinées.Les villes ont officiellement jusqu’au vendredi 6 juin pour pour déposer leur projet faute de quoi le préfet pourrait imposer l’organisation correspondant à celle initiale du décret de Vincent Peillon, à savoir une réduction quotidienne de 3/4 d’heures en contrepartie d’une matinée d’école le mercredi matin. Le CDEN (Conseil départemental de l’Education nationale) qui actera définitivement de l’organisation des rythmes scolaires dans le Val de Marne à la rentrée 2014 se tiendra ensuite le jeudi 19 juin (Voir tous les articles sur ce sujet)
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

6 commentaires pour Les nouveaux rythmes scolaires se précisent, difficilement, dans le Val de Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi