Santé | Accueil Val de Marne (94) Villejuif | 27/02/2014
Réagir Par

L’hôpital Paul Guiraud recouvre sa santé financière

L’hôpital Paul Guiraud recouvre sa santé financière

Hôpital-Paul-GuiraudL’hôpital psychiatrique Paul Guiraud de Villejuif (80 000 patients), qui accusait un important déficit financier en 2013, lequel a donné lieu à une crise sociale d’ampleur, annonce un retour à l’équilibre pour la fin 2014.

Les comptes consolidés 2013 de l’établissement présentent un déficit de 242.000€ sur un
budget de 139 millions €, soit 0,2% du total. «Ce résultat est en amélioration de 1.200.000 € par rapport à 2012 (déficit de 1.450.000 € en 2012), année de l’ouverture du nouvel hôpital de Clamart. Ce résultat est aussi amélioré de 500.000 € par rapport au budget prévisionnel, qui prévoyait un déficit de 765.000 €», se réjouit la direction de l’hôpital dans un communiqué.

La capacité d’autofinancement se redresse également, qui passe à 4, 6 millions €. «Elle a presque sextuplé par rapport à 2012, précise l’hôpital. Et La marge brute s’établit à 4,6%, indicateur que le récent rapport d’inspection de l’Inspection générale des affaires sociales recommande d’amener au moins à 6% pour pouvoir maintenir l’investissement nécessaire à la modernisation de l’offre de soins.»

11,9 millions € d’investissement

En termes d’investissement, l’établissement y a consacré 11,9 millions en 2013, sans recourir à l’emprunt. «L’encours de la dette a diminué de 8%, passant à 3,5 millions €, soit une dette totale ramenée à 51,9 millions € à la fin de l’année.»

Moins de recours à l’intérim

L’hôpital fait également le point sur les effectifs, indiquant 60 équivalents temps plein supplémentaires en un an, correspondant à 350 emplois créés en 4 ans, en lien notamment avec l’ouverture de l’unité d’hospitalisation Paul-Verlaine. «La masse salariale a augmenté de 4% en 2013 mais l’activité d’hospitalisation temps plein a également progressé de 4,3% et l’établissement a pris dès le début de l’année 2013 des mesures fortes de maîtrise de ses dépenses. Ces économies ont porté notamment sur la diminution des dépenses d’intérim (-1.600.000 €, soit -80%) et des services extérieurs (- 380.000 €, soit -12%). Ces mesures rejoignent les recommandations du rapport d’inspection de l’Inspection générale des affaires sociales, qui préconise de poursuivre les efforts de maîtrise des dépenses, notamment en matière de remplacement. Les efforts de maîtrise de gestion se poursuivront en 2014 avec une stabilisation des effectifs, le maintien des efforts de rationalisation du recours au remplacement et des dépenses de fonctionnement courant. Le budget prévisionnel pour 2014 devrait ainsi pouvoir être présenté en équilibre», précise encore l’hôpital.

Voir tous les articles précédents concernant les crises financière et sociale à l’hôpital Paul Guiraud.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , Hôpital psychiatrique,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi