Municipales 2014 | | 05/01/2014
Réagir Par

Marie-Odile Perru, ex Parti radical, se lance à Chennevières

Marie-Odile Perru, ex Parti radical, se lance à Chennevières

Mairie de ChennevièresMarie-Odile Perru, conseillère municipale non inscrite de Chennevières et ancienne représentante locale du Parti radical, annonce sa candidature aux élections municipales de 2014 à Chennevières-sur-Marne dans le cadre d’une liste d’intérêt communal. Cette candidature intervient après celle du maire sortant UMP et réinvesti Bernard Haemmerlé, du dissident UMP Dany Grouzelle, du Modem Jean-Pierre Barnaud et du socialiste Jean Djebara.

Elue dans la majorité municipale en 2008, , 4ème sur la liste de Lucien Lavigne derrière Bernard Haemmerlé, Marie-Odile Perru avait quitté son groupe au printemps 2011 en même temps que le président de son parti, Jean-Louis Borloo, quittait la majorité présidentielle. Elle vient également de quitter la fédération du val de marne du parti radical dont elle était trésorière et responsable de la section locale. “Ma démarche ne dépend pas de l’investiture de l’UDI. La position de principe de l’UDI et de l’Alternance (UDI MoDem) étant de privilégier une alliance avec le maire sortant UMP. Une investiture départementale et/ou nationale des partis n’ a pas de sens, quand il s’agit de mobiliser des compétences pour développer un projet concret dans une ville alors que les décideurs présidents qui ont fait de la politique un métier, cumulent et se disputent les postes. Les investitures depuis 2008 font de Chennevieres un espace d’affrontement plutôt qu’un espace de rassemblement autour d’un projet pour l’intérêt général”, défend-elle.

Petit rappel du contexte de la situation municipale canavéroise :
Dans cette cité majoritairement à droite, les dissensions au sein de la majorité pèsent depuis les élections municipales de 2008. A l’époque, une fronde se constitue contre le maire sortant DVD, Lucien Lavigne, qui voit se présenter une liste dissidente sous l’égide de Christophe Absalon (UMP). Une division qui fait le bonheur de l’opposition. Car au second tour des élections, la liste officielle de l’UMP (celle de Christophe Absalon) et la dissidente en tête, celle de Lucien Lavigne, se maintiennent toutes les deux tandis que PS et MoDem font cause commune sous la houlette du socialiste Alexandre Minéo. Un an plus tard, celui-ci doit toutefois rendre son siège. L’élection a été annulée par le Tribunal administratif car l’un de ses colistiers s’est inscrit sur deux listes différentes. Cette fois, les deux équipes de droite se ressoudent. C’est Bernard Hammerlé, ancien maire adjoint de Lucien Lavigne qui emmène la liste avec l’investiture officielle de l’UMP, et gagne les élections en 2009. Les tensions ne tardent toutefois pas à reprendre le dessus et lors des cantonales de 2011, c’est le MoDem Jean-Pierre Barnaud qui remporte le canton, raflant plus de deux tiers des voix au second tour. Au sein de la majorité municipale, la fronde s’officialise fin septembre 2012 avec la demande de constitution d’un groupe autonome par l’équipe de Christophe Absalon, sous l’égide de Dany Grouzelle. A l’époque, Marie-Odile Perru a alors déjà pris ses distances et siège comme non inscrite.

Aujourd’hui, elle défend sa candidature par sa loyauté envers l’ancien édile, Lucien Lavigne. “Il faut sortir de la crise canaveroise et la liste Osons pour Chennevieres souhaite une vision de la ville apaisée avec les élus, les citoyens et de certaines associations de seniors”, motive-t-elle. Concernant le programme, Marie-Odile Perru promet de baisser les impôts grâce à une “gestion optimale des finances publiques, une baisse des dépenses de fonctionnement et un accroissement de l’externalisation“.

L’élue vient aussi de en ligne un site de campagne au nom de sa liste Osons Chennevières, dans l’esprit participatif de celui du candidat François de Landes de Saint-Palais (Osons Vincennes). Aucun membre de son équipe n’a encore été dévoilé.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
11 commentaires pour Marie-Odile Perru, ex Parti radical, se lance à Chennevières
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi