Gouvernance | Grand Paris | 03/04/2014
Réagir Par

Métropole de Paris : Jean-Luc Laurent (MRC) veut renégocier, pas enterrer

Jean-Luc LaurentQue va devenir la métropole de Paris alors que les élus qui y siégeront sont désormais majoritairement à droite et hostiles au projet? Le changement de couleur politique de sa gouvernance future incitera-t-elle ses initiateurs à appuyer sur le frein? Député-maire MRC du Kremlin Bicêtre, Jean-Luc Laurent s’en inquiète, bien qu’hostile au projet tel que voté par le parlement.

« Tout au long de l’examen parlementaire de la loi sur les métropoles, j’ai combattu un projet partial qui reposait sur une base politique étroite et ne prenait pas en compte la diversité politique des approches de la gouvernance métropolitaine« , rappelle le député. »Aujourd’hui, ce « Grand Paris des socialistes » est une victime collatérale de la déroute électorale de la gauche en France et dans notre région. Ce basculement politique crée une situation paradoxale où des élus très majoritairement hostiles héritent d’une métropole intégrée dont ils ne veulent pas. La Métropole du Grand Paris ne peut pas être lancée dans ces conditions » poursuit l’élu qui appelle toutefois à éviter l’enterrement de première classe.

« Crise du logement, inégalités sociales et territoriales, renouveau économique…les urgences franciliennes sont trop fortes pour simplement enterrer le projet par un moratoire. Il faut avant l’été faire une proposition nouvelle, plus confédérale. Il faut bâtir une proposition sur la base des travaux de Paris Métropole, articulant les intercommunalités existantes avec les compétences du conseil régional et conservant un rôle à l’Etat. La disparition, presque programmée, des départements de petite couronne doit être abandonnée. La forte abstention est aussi un signe de crise de l’institution communale, la fuite en avant dans une intercommunalité gigantesque, technocratique et anonyme est, plus encore aujourd’hui après ces élections municipales, une mauvaise solution pour la démocratie », plaide le président du Mouvement républicain et citoyen.

2 commentaires pour Métropole de Paris : Jean-Luc Laurent (MRC) veut renégocier, pas enterrer
  • Je suis totalement d’accord avec Jean-Luc Laurent.
    EELV a d’ailleurs voté contre la loi Métropole au sénat et abstention à l’Assemblée Nationale.
    Il faut à tout le moins réviser cette loi en renforçant le pouvoir des Communautés d’agglo (devenues « territoires » dans cette loi, mais sans que leur autonomie ne soit précisée).
    C’est une erreur historique d’avoir laissé depuis 30 ans se renforcer la mégalopolisation de l’agglomération parisienne, mais on n’y peut plus rien.
    Le seul antidote actuel est de créer des sous-ensembles assez forts dans les banlieues, à partir des actuelles communautés d’agglomération, de 200 à 300 000 habitants.
    Voir à ce sujet mes contributions depuis un an , ici :
    http://lipietz.net/spip.php?mot71

  • Positionnement hypocrite. La renégociation c’est l’enterrement. Ayez au moins l’honnêteté d’assumer votre choix !

    Les citoyens ne pardonneront pas à la classe politique l’enterrement ou le dévoiement de cette réforme. Rendez-vous en 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *