Municipales 2014 | Choisy-le-Roi | 25/03/2014
Réagir Par

Municipales Choisy : l’impossible fusion à droite

Municipales Choisy : l’impossible fusion à droite
Publicité

Mairie Choisy(Mis à jour le 28 mars) A Choisy-le-Roi, ville de tradition communiste, le candidat UMP Tonino Panetta a quasiment fait jeu égal Didier Guillaume, le candidat PCF (soutenu FG- PS), distancé de ce dernier par seulement 115 voix. Dans ce premier tour, les deux hommes ont du compter avec des concurrents de leur camp politique.

A gauche, Didier Guillaume a vu se présenter en autonomie Ali Id Elouali au nom d’EELV, qui a réalisé un beau score de 13,92% lui permettant de se maintenir au second tour, ainsi que Yamina Akabi, conseillère municipale issue de sa majorité, qui a réalisé 3,81% ne lui permettant ni de se maintenir ni de fusionner. A Droite, Tonino Panetta a été défié par Monique Baron, UMP dissidente soutenue par le Rassemblement citoyen et Debout la République, qui a obtenu 12,02%. Les deux listes de gauche  et les deux listes de droite fusionneront-elles ? Pas si sûr.

A droite en tout cas, la fusion semble impossible. « J’appelle à la fusion car c’est la solution pour gagner la ville mais malheureusement, Tonino Panetta ne veut rien entendre », regrette Monique Baron. « Monique Baron a déjà présenté une liste dissidente en 2001 car elle n’était pas investie, a pétitionné en 2008 car elle n’était pas investie, lancé une nouvelle liste dissidente en 2014 car elle n’était toujours pas investie. Cela fait douze ans qu’elle fait le jeu des communistes. J’ai construit une équipe avec laquelle je partage des valeurs et pris des engagements envers les Choisyens, avec cette équipe. Je ne souhaite pas prendre le risque de gérer la ville avec Monique Baron et son équipe. J’ai signé la charte Anticor car j’ai une certaine idée de la politique et je souhaite mettre en accord mes actes et mes paroles. Ce-sont ce genre de compromis qui dégoûtent les gens de la politique« , défend pour sa part Tonino Panetta. Pour précision, les deux élus sont signataires de la charte Anticor.

Mise au point de Monique Baron (28 mars)

« Monsieur Panetta ferait mieux de se renseigner sur la politique de Choisy-le-Roi qu’il a découvert en 2008. En effet, je n’ai présenté ni conduite, aucune liste dissidente en 2001, j’ai été comme beaucoup, simple colistière sur une liste divers droite. En 2002, j’ai soutenu aux législatives, la candidate investie par l’UMP. Et, c’est à la demande des Instances Départementales et Nationales, que j’ai acceptée l’investiture UMP aux législatives 2007, puis aux Cantonales 2011. Aux législatives 2012, Thierry Hebrecht de Créteil a eu l’investiture et j’ai fait sa campagne et l’ai soutenu. C’est également à la demande des instances, que j’ai présenté ma candidature aux municipales 2014, M. Panetta, ne pouvant, à l’époque, obtenir l’investiture. Fin août, n’ayant aucune nouvelle, ni des instances, ni de M. Panetta, j’ai décidé, avec le soutien de nombreux militants et sympathisants, de présenter une liste. J’ai proposé peu après à M. Panetta qui s’était enfin décidé à me voir, que nous fassions une campagne correcte vis-à-vis l’un de l’autre et que l’on s’unirait après le premier tour. Après de nombreuses tentatives, et comme il l’avait indiqué avant le 1er tour, Monsieur Panetta a purement et simplement rejeté une fusion de nos 2 listes, ce qui aurait permis, avec une nouvelle dynamique, d’emporter la ville. Monsieur Panettaa préféré « rester seul au-dessus de l’affiche », méprisant tous les Choisyens qui aspiraient à ce changement », réagit Monique Baron.

 

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

29 commentaires pour Municipales Choisy : l’impossible fusion à droite
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi