Municipales 2014 | | 27/03/2014
Réagir Par

Municipales Ivry : ambiance OK Corral au PS

Municipales Ivry : ambiance OK Corral au PS

LOGOPSpascontentLes municipales dans le Val de Marne laisseront un goût amer au PS non seulement en raison des mauvais scores du parti, liés au vote protestataire général, mais aussi en raison des déchirures au sein des sections, entre ceux qui ici ou là prônaient l’alliance avec un maire sortant de gauche et ceux qui souhaitaient défendre leurs propres couleurs.

Ici ou là, les militants d’une même section se sont divisés dès les primaires. Les exclusions se sont ensuite succédées à Chevilly, Fontenay, La Queue en Brie, Vitry… et désormais encore Ivry et de nouveau Chevilly. A Ivry-sur-Seine justement, l’heure est au règlement de compte entre la partie de la section qui ne souhaitait pas faire alliance avec le PCF dès le premier tour et l’équipe de Sandrine Bernard. Après s’être tenu à la réserve pendant la campagne de premier tour, les premiers ont poussé un coup de gueule à l’annonce du maintien de la liste, désormais sans le soutien du parti.

Dans un communiqué, plusieurs adhérents “regrettent que la liste conduite par Sandrine Bernard, qui n’a jamais voulu la moindre négociation avant le premier tour avec les autres partenaires, refuse également le désistement républicain au second tour pour la liste de gauche arrivée en tête et ceci contre l’avis du Parti Socialiste” et condamnent “le maintien d’une liste qui vise à entraîner le Parti dans une dérive droitière“, ne se “reconnaissant en rien dans cette attitude qui vient jeter un énorme discrédit tant sur le Parti Socialiste que sur sa section locale“. Le communiqué est signé de Jean Francheteau, membre du bureau fédéral du Val-de-Marne, Sylvain Baron, conseiller municipal délégué d’Ivry-sur-Seine, Denis Mercier, conseiller municipal délégué d’Ivry-sur-Seine, Eve Schiavi, conseillère municipale déléguée d’Ivry-sur-Seine, Maria Santon, Shérazad Mezian, Bertrand Rabot, Christian Vurpillot, Domingo Ribeiro, Clara Ribeiro, Ramouchka Babillon et Olivier Méallet.

“La victoire aux législatives de Jean-Luc Laurent (MRC avec comme suppléante Sandrine Bernard PS) sur Pierre Gosnat (l’ancien député communiste) a pu laisser penser qu’il y avait un boulevard pour le PS à Ivry sur Seine mais si l’on analyse bien les résultats, Pierre Gosnat avait fait plus de voix que précédemment et c’est un report des voix de droite sur la candidature de Jean-Luc Laurent, en pleine vague rose, qui avait permis de l’emporter”, complète Jean Francheteau qui considère que l’offensive socialiste aux municipales a été suicidaire.

Lire aussi les explications de Sandrine Bernard sur son maintien de candidature.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , , ,
Cet article est publié dans
50 commentaires pour Municipales Ivry : ambiance OK Corral au PS
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi