Publicité
Publicité : Ordival 94
Société | Nogent-Sur-Marne | 17/03/2014
Réagir Par

Municipales Nogent-sur-Marne : les sujets qui divisent les 6 candidats

Publicité

Urbanisme, sécurité, finances, rythmes scolaires, devenir du marché… voilà quelques sujets sur lesquels les 6 candidats aux municipales de Nogent-sur-Marne se positionnent chacun à leur manière. Petit tour d’horizon (non exhaustif) des sujets qui clivent et rappel des priorités de chacun.

Densification


Presque tous les candidats s’accordent sur la maîtrise de la densification et le halte au béton, insistant plus ou moins sur ce point. Marc Arazi, Karine Renouil et Michel Gilles (Sans étiquette) veulent revoir le PLU. Karine Renouil souhaite revoir les hauteurs en certains endroits et le plan de stationnement, Marc Arazi souhaite reprendre la réflexion globale, Michel Gilles a déposé une dizaine d’amendements lors du vote du PLU, préconisant des baisses de hauteur en certains lieux, d’emprise au sol en d’autres (marché), ou encore de non construction de logements sociaux supplémentaires aux Maréchaux. Le maire sortant, Jacques JP Martin (UMP) défend en revanche le PLU patrimonial qu’il a fait adopter, insistant sur le fait qu’il protège 70% de la ville et l’ensemble de son patrimoine architectural remarquable. Alain Fresko (FG-EELV) est le seul à souhaiter renforcer les constructions et dénonce le refus de densifier alors que de nombreuses personnes cherchent à se loger. Il est favorable au passage de 11 000 à 12 000 hab du km2, rappelant que Nogent reste moins dense que Neuilly sur Seine.

Logements sociaux


Le maire sortant s’engage à la création de 60 logements sociaux (production et reconversion) chaque année dans le cadre du PLH (Plan local d’habitat), proposition qui convient à Michel Gilles à condition de répartir ces logements dans la ville et d’arrêter d’en construire aux Maréchaux qui en comptent déjà 56%. Marc Arazi propose de créer 300 logements sociaux sur l’ensemble de la mandature, dont 70% en PLS*. Nicolas Leblanc (PS) propose de créer 600 logements dont 300 logements sociaux et Alain Fresko (DG-EELV) propose de créer 100 logements sociaux par an dont un tiers en PLAI*, un tiers en PLU-PLUS* et un tiers en PLS*. Karine Renouil ne précise pas de nombre mais prévoit également d’augmenter légèrement la proportion de logements sociaux en privilégiant le diffus.
*Pour rappel, les logements sociaux se répartissent en effet en trois catégories (PLAI, PLU-PLUS et PLS) conditionnés à des revenus allant de 27 245 € à 64 397 € de revenu annuel pour un même foyer de quatre personnes par exemple.

Rythmes scolaires


Qu’ils soient ou non d’accord avec la réforme, tous les candidats s’engagent à appliquer les nouveaux rythmes scolaires si le décret est maintenu, sauf le maire sortant qui précise qu’il ne s’agit pas d’une loi mais d’un décret et indique qu’il demandera une dérogation en raison de l’importance du nombre d’établissements privés nogentais qui restent eux calés sur la semaine de quatre jours.

Impôts locaux

Personne ne propose de les augmenter, prônant plutôt une stabilisation. Michel Gilles propose de les réduire de 10% en rationalisant les dépenses de fonctionnement.

Police municipale et vidéosurveillance


Personne ne remet en question la police municipale mais plusieurs candidats, Karine Renouil, Marc Arazi, Michel Gilles, proposent de la redéployer pour privilégier l’îlotage et les patrouilles à pied plutôt qu’en voiture. Marc Arazi veut ouvrir une antenne dans le quartier Plaisance et étendre les horaires. Le maire sortant, Jacques JP Martin, envisage d’ouvrir une antenne au port, très fréquenté l’été avec la piscine et le bowling. Concernant la vidéoprotection, personne ne la remet totalement en question même si le candidat Front de Gauche – EELV met en balance son coût et celui de la réforme des rythmes scolaires. Plusieurs candidats réclament en revanche un bilan chiffré de son efficacité. Le maire sortant prévoit pour sa part de poursuivre l’installation de caméras dans les quartiers résidentiels pour lutter contre le cambriolage.

Devenir du marché


Sur ce dossier, le point qui fait consensus entre les six candidats est l’envie de faire de ce site central un lieu de convergence vivant et animé du centre-ville et d’y conserver un grand marché avec un café en terrasse. Sur les modalités, chacun a son avis.

Le maire sortant, Jacques JP Martin, propose de créer une double halle qui permettra de ne pas déménager le marché durant les travaux, assortie d’un nouveau parking de 150 places qui complètera les deux existants à cet endroit. Les nouvelles halles accueilleront quelques commerces de bouche permanents. Alors que toutes les maisons de le rue Ancellet (côté ouest du marché dans le prolongement de la rue du lieutenant Ohresser) ont été rachetées par la commune durant cette mandature, l’édile projette d’y installer dans un second temps un espace culturel où serait notamment transféré le conservatoire tandis que le musée de Nogent reviendrait au Carré des Coignard. Avant toute chose, la tête de liste d’Ensemble, aimons notre ville, prévoit de transférer le gymnase Galliéni rue Jean Monnet où sera construit un stadium. Pour financer le projet qu’il évalue à 12 millions d’euros, il réfléchit à la contractualisation d’un bail emphytéotique (par exemple sur 25 ans) avec un investisseur, ce qui permettrait de répartir le financement de ce projet dans le temps.

Marc Arazi prône la sobriété dans la construction du nouveau marché et souhaite conserver un espace sportif sur place pour développer des bureaux rue Jean Monnet. En termes de nouveaux équipements publics, il envisage d’y installer la maison des associations et de créer un espace de vie nogentais qui jouerait à la fois le rôle d’office de tourisme, de service communication et d’information sur les événements à Nogent et alentours, de mise à disposition des nouvelles technologies. Ce nouvel espace serait situé dans la rue Ancellet où le candidat de Réussir pour Nogent souhaite aussi installer quelques restaurants et cafés pour recréer de la circulation et convivialité autour du marché.

Karine Renouil est favorable au parking et à un nouveau marché aux normes et souhaite profiter de cette refonte urbaine pour créer un espace de respiration via un grand parc arboré qui accueillerait de nouveaux jeux pour les enfants (bac à sable, toile d’araignée…). La candidate d’un Nouvel élan pour Nogent souhaite également conserver sur place une salle d’activités polyvalente pour le sport scolaire. Concernant le marché, elle est aussi favorable à l’accueil de quelques commerces de bouche permanents avec espaces de restauration.

Michel Gilles souhaite commencer par une expertise pour vérifier s’il faut tout casser ou simplement remettre aux normes et développer de nouveaux équipements. La tête de liste de L’Alternative pour Nogent veut aussi réduire l’emprise au sol afin de redonner de l’espace sur ce site, et n’écarte pas la possibilité détourner des voiries pour agir sur les flux, d’accord pour récréer la continuité entre le marché et la grande rue mais pas forcément au niveau de la rue du lieutenant Ohresser. Il n’est pas favorable au déplacement du gymnase rue Jean Monnet car il souhaite y développer de l’activité économique et s’interroge sur la possibilité de mutualiser l’équipement sportif avec une autre ville, par exemple Le Perreux-sur-Marne.

Nicolas Leblanc (PS) se demande pour sa part s’il est ou non judicieux de faire venir des commerces de bouche permanents dans les nouvelles halles, craignant une concurrence avec la grande rue. Il est favorable à la création d’un espace culturel et de cafés pour créer un espace de convivialité central. Concernant les parkings, il privilégie du stationnement proche des gares plutôt qu’en centre-ville pour éviter l’effet «aspirateur à voitures.»

Alain Fresko (FG- EELV) est favorable à la réfection du marché et l’installation d’un café mais souhaite aussi profiter de l’opportunité foncière pour construire des logements.

Les 6 candidats en bref avec leurs priorités

Marc Arazi, 53 ans, docteur en médecine.
Liste Réussir pour Nogent – Sans étiquette
1°Gestion responsable sans augmentation des impôts et renégociation des délégations de services publics.
2° Révision du PLU et mise en place de l’agenda 21.
3° Développement économique
Voir tout son programme sur son site

Alain Fresko, 64 ans, directeur des ressources humaines dans un organisme de logements
Liste L’Humain d’abord à Nogent FG – EELV
1° urbanisme (logements sociaux, accessibilité au handicap).
2° Accueil de la petite enfance (Création de 100 places de crèche supplémentaires)
3° création d’un centre municipal de santé avec des médecins salariés, spécialistes et généralistes.
Voir tout son programme sur son site

Michel Gilles, 60 ans, haut fonctionnaire
Liste L’Alternative pour Nogent – Sans étiquette
1° Gestion plus rigoureuse et transparente de la ville avec une vision pluriannuelle (baisse des impôts)
2° Maîtrise de l’urbanisme (révision du PLU selon les amendements présentés par Michel Gilles au conseil municipal)
3° Mieux vivre à Nogent (services étendus et modernisés pour de convivialité et plus de lien entre les Nogentais et leur ville, reprise des investissements avec une école, un gymnase, une médiathèque-lieu de vie, etc.)
Voir tout son programme sur son site

Nicolas Leblanc 44 ans, médecin dans une mutuelle.
Liste Progrès et solidarité – PS
1° Le social (logements sociaux, création d’un centre municipal de santé…)
2° Cadre de vie (développement des déplacements doux)
3 °Développement de la politique culturelle
Voir tout son programme sur son site

Jacques JP Martin, 71 ans, maire sortant, ingénieur retraité
Liste Ensemble, aimons notre ville – UMP
Ce qu’il retire en priorité de son bilan
1° lancement de la décontamination du site Marie Curie dont la première étape est achevée
2° Passage de 19% à 42% de taux de satisfaction dans l’accès aux crèches (52% avec la future crèche Moulin de Beauté)
3° Mise en place d’un PLU (Plan local d’urbanisme) patrimonial qui protège 70% du territoire tout en modernisant d’autres quartiers de la ville (gares, bd Strasbourg et une partie du centre-ville).
Nouveau mandat
Maintien des taux d’imposition actuels
Lancement de trois grands projets (marché, école Victor Hugo, stadium)
Voir tout son programme sur son site

Karine Renouil, 45 ans, directrice financière
1° Cadre de vie (Révision du PLU pour diminuer les hauteurs dans certains quartiers et plan d’urgence stationnement)
2° Services aux familles et lien intergénérationnel. (inscriptions en ligne, création d’une cuisine centrale municipale, nouveaux jeux dans les parcs …)
3° Dynamiser et moderniser la ville en allant chercher toutes les énergies disponibles.
Voir tout son programme sur son site

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

13 commentaires pour Municipales Nogent-sur-Marne : les sujets qui divisent les 6 candidats
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi