Municipales 2014 | | 11/02/2014
Réagir Par

Municipales Villecresnes : Daniel Wappler défend son bilan contre Gérard Guille

Municipales Villecresnes : Daniel Wappler défend son bilan contre Gérard Guille

Gerard Guille Daniel WapplerA Villecresnes, petite ville de 9712 habitants (pop municipale 2014), il n’y a que deux candidats en lice, le maire sortant Daniel Wappler et Gérard Guille (déjà sur la liste de l’ancien maire Pierre-Jean Gravelle en 2008), investi par l’UMP. Le PS ne présente pas de candidat cette année. La campagne n’en est pas moins virulente, qui porte essentiellement sur l’urbanisme et les finances.

Le dossier brûlant : le bois d’Auteuil. Cette friche industrielle de 13 hecares qui accueillait des bâtiments logistiques de La Poste (jusqu’à leur transfert à Brie-Comte-Robert en 2006) et des équipements sports sportifs également destinés aux employés de la Poste, a donné lieu à une reconversion comprenant un volet logement controversé. «Nous avons

Gérard Guille
obtenu plus de 600 réponses contre le projet au moment de l’enquête publique mais le rapporteur a quand-même rendu un avis favorable, regrette Gérard Guille. Le projet de logements sociaux à l’emplacement des anciens tennis comprend des immeubles alors qu’il s’agit d’une zone pavillonnaire et qu’il n’y a pas assez de parkings. Nous souhaitons revoir les projets immobiliers en cours afin qu’ils s’adaptent aux besoins des Villecresnois et que l’apport de population soit suffisamment progressif pour les accueillir correctement avec les équipements qui vont avec», s’engage-t-il.

Daniel Wappler
«Nous avons réussi à faire acheter cette friche de 13 hectares par l’Etablissement public foncier d’Ile de France pour proposer un projet équilibré de logement, d’activités et d’équipements scolaires et de loisirs. Nous avons ainsi repris le site sportif et rouvert la piscine qui est l’une des plus agréables du département avec son bassin de près de 50 mètres et ses plages d’herbe. Dans une période où l’Etat va se montrer directif en matière de logements, il aurait été risqué de laisser 13 hectares de terrain vierge. D’autant qu’actuellement, Villecresnes est l’une des communes qui compte le moins de logements sociaux (9%), contre 13% à Santeny, 12% à Marolles et 17,7% à Mandres. Le quartier comprendra 376 logements dont 162 maisons individuelles et 214 appartements. 236 logements seront vendus et 140 seront destinés à la location sociale dont 98 seront attribués directement par la ville. 70 % des logements sociaux seront donc bien attribués par la commune et non le préfet», répond Daniel Wappler qui défend ce projet phare de sa mandature et de celle qui s’annonce. Le maire sortant projette désormais de reconvertir le centre de loisirs de le Poste avec une capacité d’accueil de 200 places et de construire un nouveau groupe scolaire qui libérera l’école d’Atilly, laquelle sera transformée en résidence de standing pour les Villecresnois seniors logés en pavillon et qui souhaitent s’installer dans un appartement en centre-ville.

Finances

L’autre dossier qui oppose les deux candidats est celui des finances. «Nous vivons au-dessus de nos moyens, en particulier concernant les dépenses de fonctionnement. Si nous continuons avec cette gestion laxiste, nous allons vers des augmentations d’impôt importante», prévient Gérard Guille qui dénonce une chute de la capacité d’autofinancement de la ville se fait une priorité de «revenir à une gestion saine et rigoureuse». De son côté, le maire sortant contrattaque, chiffres à l’appui, dans un tract réponse, expliquant qu’une partie des dépenses de fonctionnement imputées par son adversaire ne correspondent pas à des dépenses mais à l’atténuation de produits et au virement à la section investissement, et défend son bilan en matière d’investissement, citant la remise à niveau des bâtiments scolaires, du site sportif, la réfection des voiries et trottoirs, la police municipale et encore l’amélioration de la propreté.

Pas de débat oral

Alors que les deux opposants s’affrontent par tract et blog de campagne interposés, le maire sortant a invité son concurrent à un débat contradictoire. «Je ne souhaite pas de débat oral», répond Gérard Guille. Je répondrai par écrit de manière circonstanciée d’ici la fin de la semaine et présenterai bientôt mon programme. Nous avons lancé un questionnaire auprès des habitants à ce sujet qui a recueilli 500 réponses.»

Les deux hommes ont le même âge, 67 ans pour Daniel Wappler, 68 pour Gérard Guille.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
2 commentaires pour Municipales Villecresnes : Daniel Wappler défend son bilan contre Gérard Guille
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi