Publicité
Publicité : Ordival 94
Municipales 2014 | Villejuif | 28/03/2014
Réagir Par

Municipales Villejuif : quel projet pour le rassemblement anti-Cordillot ?

Municipales Villejuif : quel projet pour le rassemblement anti-Cordillot ?
Publicité

CandidatsVillejuifSe sentant incompris dans leur union citoyenne, les quatre candidats de premier tour qui se sont rassemblés pour battre la maire communiste sortante Claudine Cordillot à Villejuif organisaient ce vendredi une conférence de presse pour expliquer leur projet.

Entre ces quatre élus d’horizon différents, Franck Le Bohellec (UMP),  Jean-François Harel (UDI), de Natalie Gandais (EELV exclue entre les 2 tours) et Philippe Vidal (divers gauche soutenue par le Rassemblement citoyen),  pas forcément évident de deviner une ligne politique claire. « 80% de nos programmes respectifs sont similaires et 20% sont
complémentaires. Nous n’avons pas encore abordé ces 20% restants, notamment en ce qui concerne la polémique sur la viande à la cantine, nous verrons cela après, dans la semaine qui suivra l’élection. Auparavant,  nous avons partagé des dynamiques communes, notamment en ce qui concerne la ZAC Cancer Campus
« , défend Jean-François Harel.

CandidatsVillejuif

La liste veut dépasser le clivage gauche/droite dans lequel « les Français ne se retrouvent pas » reprend le colistier UDI. Certains nous taxent d’être une liste de droite. Mercredi au marché il y avait même des tracts collés un peu partout, nous représentant chacun avec la tête de Sarkozy (voir ci-dessous). Nous déplorons cette tentative d’opposer une liste de rassemblement de droite à un rassemblement de la gauche » ajoute-t-il. « Notre volonté est de bâtir un projet commun, en dehors des étiquettes politiques » réaffirme Franck le Bohellec. « Ce n’est pas parce que je n’ai plus de carte du parti qu’on ne va pas agir pour l’écologie« , ajoute Natalie Gandais.

Affiche SarkoDu côté de la liste de Claudine Cordillot, on dénonce au contraire une alliance contre-nature destinée à porter l’UMP à tête de la ville. «  Sur les 34 sièges qui pourraient être éligibles si la liste de Franck le Bohellec est élue dimanche, onze personnes sont issues de la liste UMP, dont un Modem, dix personnes issues de la liste UDI, dont un Modem, 7 personnes issues de la liste de Philippe Vidal, dont un modem et 6 de la liste de Natalie Gandais », précise Bertrand Dubosclard, responsable de la section PS. Il resterait 11 siège d’opposition dont 1 au moins serait occupé par le FN. Alors que la majorité absolue se situera à 23 sièges, pensez-vous qu’avec 22 sièges à droite, il sera difficile à Franck Le Bohellec de dégager une majorité absolue à droite, en allant chercher au pire les voix du FN ou leur abstention, au mieux celles des deux autres listes dont vous me permettrez de douter de la sincérité de leur attachement aux valeurs de la gauche et de l’écologie« , reprend le socialiste.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

12 commentaires pour Municipales Villejuif : quel projet pour le rassemblement anti-Cordillot ?
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi